Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Ue et bce prêtes à agir dans la crise de la dette, dit olli rehn

Marché : Ue et bce prêtes à agir dans la crise de la dette, dit olli rehn

Ue et bce prêtes à agir dans la crise de la dette, dit olli rehnUe et bce prêtes à agir dans la crise de la dette, dit olli rehn

LONDRES (Reuters) - L'Union européenne et la Banque centrale européenne sont prêtes à agir pour contenir la crise de la dette de la zone euro une fois que certaines conditions seront réunies, a déclaré mardi Olli Rehn, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires.

Interrogé sur la chaîne de télévision CNBC, il s'est également dit convaincu que les responsables politiques allemands étaient déterminés à soutenir l'euro.

"Dans mon esprit, il ne fait aucun doute que l'Union européenne (...) et la BCE sont prêtes à agir une fois que certaines conditions seront réunies et s'il y a une demande (d'aide) formulée par un Etat membre", a noté Olli Rehn.

"J'ai toute confiance dans l'engagement pour l'euro de la population et des dirigeants politiques allemands."

Au début du mois, le président de la BCE Mario Draghi a déclaré que la banque centrale se préparait à racheter, pour en faire baisser le rendement, des obligations souveraines italiennes et espagnoles sur le marché, ajoutant cependant qu'elle ne le ferait qu'une fois que les pays eux-mêmes auraient demandé une aide similaire aux fonds de sauvetage de la zone euro.

Ses déclarations, s'ajoutant à ses propos de fin juillet selon lesquels la BCE ferait tout pour préserver l'euro ont provoqué une nette remontée des marchés d'actions au cours des dernières semaines.

"Mario Draghi a été très clair", a déclaré Olli Rehn, sans vouloir commenter l'éventualité de voir Rome ou Madrid demander une aide.

Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a répété mardi qu'il attendrait que la BCE en dise plus sur ses projets pour soutenir les pays de la zone euro en difficulté avant de prendre la décision de demander ou pas une aide européenne.

Vers 16h00, le rendement des obligations espagnoles à dix ans reculait de 13,7 points de base, à 6,76%, alors qu'il évoluait en juillet largement au-dessus de la barre des 7% considérée comme intenable.

Mike Peacock; Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...