Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Tokyo pourrait intervenir une nouvelle fois sur le yen

Marché : Tokyo pourrait intervenir une nouvelle fois sur le yen

Tokyo pourrait intervenir une nouvelle fois sur le yenTokyo pourrait intervenir une nouvelle fois sur le yen

TOKYO (Reuters) - Les cambistes sont en alerte lundi matin après la mise en garde du ministre japonais des Finances Jun Azumi, qui a prévenu que Tokyo pourrait intervenir sur le marché des changes pour tenter, une fois de plus, d'enrayer la hausse du yen qui menace la reprise de l'archipel nippon.

La croissance des exportations japonaises a certes ralenti moins qu'attendu au mois de septembre, ont montré des chiffres publiés lundi par le ministère des Finances, mais les économistes préviennent que la conjugaison d'un yen fort et de la persistance de la crise de la dette en Europe posent des risques élevés sur la demande externe.

La Banque du Japon (BoJ), qui se réunit jeudi, va probablement abaisser ses prévisions économiques en raison du ralentissement de la croissance mondiale tout en maintenant intacte sa politique monétaire.

Le statu quo dans la politique monétaire japonaise risque toutefois de ne pas suffire pour contenir la hausse du yen, ce dernier continuant de faire figure de valeur refuge en temps d'incertitude.

"La parité dollar/yen a fortement reculé, jusqu'à une fourchette comprise entre 75 et 76 yens, dans un laps de temps très court. C'est complètement spéculatif et cela ne reflète pas du tout les fondamentaux. C'est regrettable", a déclaré Jun Azumi à des journalistes.

"Si cette trajectoire devient excessive, il nous faudra prendre des décisions fermes."

Le yen fort aura un impact majeur sur le secteur japonais des exportations, a-t-il ajouté, visant tout particulièrement l'industrie automobile.

Les propos de Jun Azumi surviennent après que le dollar a touché vendredi un plus bas historique à 75,78 yens sur la plateforme EBS.

Depuis septembre 2010, le gouvernement est intervenu à deux reprises, une fois seul et une autre fois en concertation avec le G7, pour tenter d'affaiblir le yen, mais l'effet de ces interventions n'a pas duré.

Les exportations japonaises ont progressé de 2,4% en septembre par rapport à l'année précédente, contre 1,0% attendu, soutenues par une hausse des ventes d'automobiles et d'équipements automobiles. En août, elles avaient grimpé de 2,8%.

Les importations ont quant à elles augmenté de 12,1% le mois dernier, au lieu des 12,6% prévus.

Le Japon a dégagé un excédent commercial de 300,4 milliards de yens (2,8 milliards d'euros), après un déficit en août, en contre une prévision de surplus à 198,8 milliards de yens.

Stanley White et Kaori Kaneko, Nicolas Delame pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...