Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Thomson reuters rebondit en bourse après son 2e trimestre

Marché : Thomson reuters rebondit en bourse après son 2e trimestre

Thomson reuters rebondit en bourse après son 2e trimestreThomson reuters rebondit en bourse après son 2e trimestre

par Jennifer Saba

NEW YORK (Reuters) - Le groupe d'information financières Thomson Reuters a fait état jeudi d'une croissance molle de son pôle Marchés, tout en publiant une marge d'exploitation supérieure aux attentes, ce qui a rassuré les marchés.

Vers 14h50 GMT, le titre progressait de 3,48% à la Bourse de Toronto et de 3,62% à celle de New York.

Les résultats du deuxième trimestre surviennent dans la foulée d'un remaniement hiérarchique, qui a vu le directeur général du pôle Marchés Devin Wenig et cinq autres cadres quitter l'entreprise.

Le pôle Marchés est désormais placé sous la responsabilité directe du directeur général du groupe, Thomas Glocer, qui prévoit un plan sur un an pour en accélérer la croissance.

Le chiffre d'affaires de cette division a augmenté de 1% sur un an à taux de changes constants, contre un gain de 2% au premier trimestre.

Le chiffre d'affaires global et le bénéfice par action sont conformes aux niveaux annoncés la semaine dernière par le groupe, soit 3,2 milliards de dollars et 51 cents.

La marge d'exploitation hors éléments non récurrents s'est établie à 20,9% au deuxième trimestre, contre 19,5% au deuxième trimestre 2010.

28.000 PLATEFORMES EIKON VENDUES

Améliorer les performances du pôle Marchés est une des principales priorités des dirigeants de l'entreprise et de l'actionnaire de contrôle, la famille canadienne Thomson.

Le pôle Marchés représente environ 59% du chiffre d'affaires total, le reste provenant de l'activité du pôle Professionnels, qui s'adresse à certains secteurs d'activité, notamment le droit, la comptabilité ou la santé.

Le chiffre d'affaires du pôle Professionnels a crû de 8%.

"C'est clairement décevant et cela reflète l'environnement de marché dans lequel ils évoluent", a commenté Paul Sullivan, analyste chez Barclays Capital à Londres, soulignant le ralentissement de la croissance organique par rapport au premier trimestre.

"Il est tout aussi clair que l'adoption des nouveaux produits est un peu plus lente que ce que le groupe et les marchés envisageaient probablement", a-t-il ajouté.

Un grand nombre des clients de Thomson Reuters n'ont pas encore pleinement surmonté la crise financière, et ont réduit leurs effectifs et leurs dépenses.

Cette tendance, couplée aux difficultés de lancement de sa nouvelle plate-forme Eikon, nuit aux ventes de ce nouveau système qui vise à unifier sur la même plate-forme plusieurs dizaines de produits distincts.

Le groupe a indiqué avoir vendu plus de 28.000 plateformes Eikon depuis le lancement en septembre 2010, dont 3.500 à de nouveaux clients.

Cela signifie que sur les quelque 500.000 abonnés des marchés financiers, seuls 24.500 ont migré vers Eikon.

Thomas Glocer doit présenter dans les deux mois son projet pour dynamiser les performances du pôle Marchés.

"Je pense qu'Eikon est un très bon produit. (...) Il n'était pas censé représenter dès maintenant une part significative du chiffre d'affaires", a-t-il déclaré.

S'il pense que les performances du pôle Marchés peuvent être accrues, Thomas Glocer estime toutefois qu'il convient de rester réaliste.

"L'ensemble du secteur des services financiers subit une vague de réductions de coûts et cela signifie (...) que notre navire devra être plus rapide et parfaitement en ordre face à des vents contraires plus puissants", a-t-il ajouté.

Thomson Reuters a confirmé ses objectifs annuels, notamment celui d'une croissance du chiffre d'affaires autour de 5%.

Gregory Schwartz pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...