Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Swatch en forme au 1er semestre malgré le franc suisse

Marché : Swatch en forme au 1er semestre malgré le franc suisse

Swatch en forme au 1er semestre malgré le franc suisseSwatch en forme au 1er semestre malgré le franc suisse

ZURICH (Reuters) - Swatch Group a dévoilé jeudi des résultats dans l'ensemble supérieurs aux attentes des marchés au premier semestre, malgré la vigueur du franc suisse.

Le chiffre d'affaires brut du fabricant de montres a progressé de 24,2% à 3,36 milliards de francs, mais la forte surévaluation du franc suisse a provoqué un effet de change négatif de 387 millions.

Le bénéfice net a grimpé d'un quart sur un an à 579 millions de francs, a indiqué dans un communiqué le groupe horloger.

Le résultat opérationnel s'est accru de 20,8% à 756 millions de francs, portant la marge opérationnelle à 23,7% contre 218% un an plus tôt.

Le consensus des analystes interrogés par Reuters tablait en moyenne sur un chiffre d'affaires de 3,38 milliards de francs pour un bénéfice net de 553 millions.

Pour le second semestre, Swatch évoque des perspectives prometteuses, le mois de juillet confirmant la tendance du chiffre d'affaires et des résultats réalisés au premier semestre.

Toutefois les perspectives positives en monnaies locales seront entravées par l'évolution du franc suisse qui influencera négativement le développement du chiffre d'affaires, du résultat opérationnel et du résultat net.

Le groupe, qui fait face à une forte demande, a réalisé des investissements pour atténuer les difficultés liées aux capacités de production et prévoit D'autres augmentations de capacité.

Le directeur général Nick Hayek avait plusieurs fois affirmé dans la presse qu'un chiffre d'affaires de 7 milliards de francs est envisageable, tout en précisant que cet objectif reste conditionné à l'évolution du franc suisse.

Au premier semestre, la division horlogerie de LVMH, qui regroupe notamment les marques Tag Heuer et Zenith, a enregistré une croissance organique des ventes de 27%.

Pascal Schmuck, avec Nathalie Olof-Ors

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI