Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Suzuki souhaite mettre un terme au partenariat avec volkswagen

Marché : Suzuki souhaite mettre un terme au partenariat avec volkswagen

tradingsat

par Tim Kelly et Mayumi Negishi

TOKYO/FRANCFORT (Reuters) - Suzuki Motor a déclaré lundi vouloir mettre un terme au partenariat noué il y a deux ans avec Volkswagen, le constructeur automobile allemand l'ayant accusé d'avoir violé leur contrat.

Suzuki souhaite également que VW cède la part de 19,9% détenu dans son capital. Le constructeur japonais en ferait de même de sa part de 1,5% dans Volkswagen.

Le constructeur allemand a cependant déclaré qu'il n'avait pas l'intention de vendre sa participation dans Suzuki et qu'il désirait toujours coopérer avec lui.

Volkswagen est irrité par l'accord de fourniture d'un moteur diesel 1,6l entre Suzuki et Fiat Powertrain Technology pour le modèle SX4 construit en Hongrie.

La décision de Suzuki de continuer à se fournir auprès de Fiat pour ses moteurs diesel contrevient aux yeux de Volkswagen à ce qui avait été convenu lors du partenariat conclu en décembre 2009.

Le partenariat avait pour but de renforcer la présence des voitures de petites tailles de Volkswagen en Inde, ainsi que de donner accès à Suzuki à la technologie hybride et diesel.

"Je ne pense pas qu'il y ait un impact immédiat, mais sur le long terme, ce pourrait devenir un problème important car développer des voitures électriques hybrides ou diesel de bonnes qualités et efficaces pourrait être très coûteux pour l'entreprise (Suzuki)", a estimé Koji Endo, analyste chez Advanced Research Japan à Tokyo.

"Suzuki pourrait commencer à chercher des solutions alternatives telles que trouver un nouveau partenaire, mais à ce stade, il semble que les candidats sont très limités", a-t-il ajouté.

Un porte-parole de Volkswagen avait déclaré dimanche que VW avait fixé un ultimatum de deux semaines pour que la situation soit régularisée, tout en ajoutant que "cela ne signifie pas la fin du partenariat".

"Nous affirmons ne pas avoir violé le contrat", a répondu lundi un porte-parole de Suzuki.

Mehdi-Nicolas El Moueffak pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI