Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Suzuki réclame un arbitrage pour son différend avec volkswagen

Marché : Suzuki réclame un arbitrage pour son différend avec volkswagen

Suzuki réclame un arbitrage pour son différend avec volkswagenSuzuki réclame un arbitrage pour son différend avec volkswagen

TOKYO (Reuters) - Suzuki Motors réclame un arbitrage international pour régler son différend avec Volkswagen, ce dernier ayant refusé de rétrocéder sa participation de près de 20% dans le capital du constructeur automobile nippon.

Suzuki, spécialiste des petites voitures pour les marchés émergents, a annoncé jeudi avoir saisi la Cour internationale d'arbitrage de la Chambre de commerce internationale, organisme basé à Londres.

"Nous ne voyons pas d'impact financier majeur sur la base du cours de Bourse, étant donné que VW a déjà constitué une provision de 263 millions d'euros au troisième trimestre 2011 pour tenir compte du reclassement de sa participation dans Suzuki dans son bilan", écrit Michael Punzet, analyste chez DZ Bank, dans une note.

Suzuki accuse VW de ne pas lui avoir fourni une technologie hybride qu'il aurait promis de partager. Le 18 novembre, il a déclaré rompue l'alliance passée avec le constructeur allemand et réclamé la rétrocession d'une participation de 19,9% acquise par ce dernier en janvier 2009 pour 1,7 milliard d'euros.

La société allemande avait réaffirmé le même jour son refus de revendre ses parts. C'est pourquoi Suzuki réclame à présent une procédure d'arbitrage qui pourrait durer deux ans.

Dans une interview publiée lundi dans la presse allemande, le président du directoire de Volkswagen Martin Winterkorn avait déclaré qu'il était patient et disposé à attendre.

"Nous ne vendrons pas notre participation Suzuki. Si la direction actuelle de Suzuki ne veut pas travailler avec nous, alors peut-être que la prochaine génération le voudra," a-t-il déclaré.

Un porte-parole du constructeur automobile allemand a confirmé que la société ne céderait pas aux exigences de Suzuki.

L'action Suzuki a terminé en hausse de 0,92% à 1.533 yens à la Bourse de Tokyo alors que Volkswagen reprenait 2,90% à 115 euros à 9h35 GMT à la Bourse de Francfort.

Chikafumi Hodo, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI