Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Stratégie d'investissement financière de l'echiquier

Marché : Stratégie d'investissement financière de l'echiquier

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'équipe de gestion de Financière de l'Echiquier a présenté la stratégie d'investissement pour 2012, à l'occasion d'une conférence organisée ce jeudi.

En préambule, Didier Le Menestrel, Président du groupe, a appelé les investisseurs à 'oublier les Etats et à davantage faire confiance aux entreprises qui créent la richesse'.

Il a concédé que la notion de 'sans-risque' n'existe plus et 'l'année 2011 l'a prouvé'. Il s'agit donc de prendre des risques calculés et mesurés.

Marc Craquelin, directeur de la gestion de Financière de l'Echiquier, a affiché sa confiance pour 2012, notamment au regard d'une série de bonnes nouvelles en provenance des Etats-Unis, avec une consommation qui résiste et l'immobilier qui semble se stabiliser.

S'il exclut tout scenario de récession outre Atlantique, il table néanmoins sur une croissance structurelle faible pour les mois à venir.

Concernant les pays émergents, il anticipe une accélération de la dynamique de la consommation intérieure.

Marc Craquelin a rapidement pointé du doigt quelques éléments défavorables, telle que la rigueur en Europe, tandis que 'la réduction de l'effet de levier est structurelle'.

Le patron de la gestion a par ailleurs fait remarquer à son auditoire que certains secteurs ne connaissent pas la crise, à savoir l'aéronautique, la santé, l'alimentation ou encore la technologie, saluant par exemple le parcours de Sartorius et de Dassault Systèmes.

Selon lui, les investisseurs devraient profiter de la croissance émergente et focaliser leur attention sur les entreprises dont la répartition géographique du chiffre d'affaires évolue et présentent des positions de leadership affirmées. 'Les leaders sortent renforcés des crises', a-t-il précisé.

Financière de l'Echiquier porte également un intérêt tout particulier à la qualité du management.

En revanche, il s'agit d'éviter les entreprises trop cycliques et/ou trop locales, surendettées, ainsi que les valeurs du secteur financier.

Enfin, l'équipe de gestion a mis en lumière la faible valorisation boursière de bon nombre d'entreprises, constituant des points d'entrée intéressants.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...