Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Spyker creuse ses pertes, renonce à l'objectif de ventes de saab

Marché : Spyker creuse ses pertes, renonce à l'objectif de ventes de saab

Spyker creuse ses pertes, renonce à l'objectif de ventes de saabSpyker creuse ses pertes, renonce à l'objectif de ventes de saab

AMSTERDAM (Reuters) - Spyker, le constructeur néerlandais propriétaire de Saab, a fait état vendredi d'une perte nette de 72 millions d'euros au premier trimestre et estime désormais ne plus être en mesure d'atteindre son objectif de production pour l'année 2011.

Spyker a racheté Saab à General Motors il y a un an. Le constructeur suédois étant confronté à une crise de liquidité, Spyker s'est efforcé ces dernières semaines de trouver de nouvelles sources de financement afin de remédier à l'arrêt de la production, pour impayés.

Cette semaine, l'Office suédois de la dette et General Motors ont approuvé le projet de l'entrepreneur russe Vladimir Antonov qui souhaite investir 30 millions d'euros dans le capital de Spyker pour en prendre 29,9%, accordant un sursis au néerlandais.

Spyker a toutefois fait savoir que des discussions avec d'autres parties étaient en cours, y compris avec des constructeurs chinois. Il pourrait également lever des fonds auprès de ses actionnaires actuels.

"Nous sommes ouverts à toutes les solutions de financement à moyen et court termes, y compris via des discussions avec les constructeurs chinois", a déclaré Victor Muller, directeur général du groupe dans un communiqué.

"Nous espérons que ces discussions mèneront à une solution très rapidement afin que nous puissions reprendre la production."

Fin mars, Spyker avait maintenu son objectif de vente de 80.000 voitures Saab cette année, contre 30.000 véhicules écoulés l'année dernière.

Mais le constructeur est revenu vendredi sur cet objectif, jugeant qu'il n'était plus réalisable, la production ayant été perturbée pendant une grande partie du mois d'avril.

Saab a vendu 9.674 voitures au premier trimestre.

Sara Webb, Catherine Monin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI