Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Semaine positive, les banques centrales en ligne de mire

Marché : Semaine positive, les banques centrales en ligne de mire

Semaine positive, les banques centrales en ligne de mireSemaine positive, les banques centrales en ligne de mire

(Tradingsat.com) - Malgré un début de séance hésitant, la Bourse de Paris s'est hissée vendredi à son plus haut niveau en clôture depuis le 26 mars dernier à 3488,4 points (+0,23%), portant ses gains sur la semaine à 1,5%, l'essentiel de la hausse hebdomadaire ayant été enregistré jeudi (+0,91%).

La publication ce jour d'un indice du sentiment des consommateurs en hausse 73,6 en première estimation contre 72,3 en juillet et 72,5 attendu par les analystes a soutenu la tendance sur un marché toujours porté par ailleurs par les anticipations d'intervention rapide des banques centrales.

C'est d'ailleurs sur ce point qu'Angela Merkel avait suscité jeudi un surcroît d'optimisme en « offrant son soutien à des aspects de la proposition de la Banque centrale européenne » de rachat de dettes souveraines. La chancelière allemande a aussi répété son engagement « à faire tout notre possible pour maintenir la monnaie commune ».

Des propos qui ont contribué à maintenir les taux d'emprunt d'Etat espagnol et italien sous contrôle. L'apaisement des tensions a logiquement profité au secteur bancaire, Crédit Agricole et Société Générale signant les deux plus fortes hausses de la semaine au sein du CAC 40 (+8,4% et +7,4% respectivement).

Suivent au palmarès deux valeurs qui avait récemment touché de nouveaux plus bas historiques : Peugeot (+7,1% sur cinq séances) et Veolia Environnement (+7%), les deux titres bénéficiant peut être de quelques rachats de la part de plusieurs hedge funds ayant accumulé des positions vendeuses.

Dans un contexte plutôt porteur pour les valeurs les plus massacrées précédemment, les rares baisses de l'indice phare (seulement 7 cette semaine) sont à mettre à l'actif de valeurs plutôt défensives, telles que Pernod Ricard (-1,6%) ou Sanofi (-1%). EADS également perdu du terrain (-1,45%) sur des informations selon lesquelles sa filiale Airbus pourrait perdre une importante commande d'A380 en provenance de Hong Kong Airlines.

Sur le marché des changes, l'euro a progressé de 0,24% à 1,2320 dollars sur la semaine face au biller vert. Les tensions géopolitiques persistantes ont maintenu les cours du pétrole à leur plus hauts niveaux depuis quatre mois : le baril de Brent termine la semaine à 113,9 dollars (+0,5%), tandis que le baril WTI a grimpé de 2,7% à 95,9 dollars.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI