Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Rpt - les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de paris

Marché : Rpt - les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de paris

Rpt - les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de parisRpt - les valeurs à suivre à la clôture de la bourse de paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a terminé sous les 4.000 points après avoir perdu 1,54% sur la séance à 3.976,60 points, pénalisée, comme les autres places européennes, par le relèvement au maximum du niveau de gravité de l'accident à la centrale nucléaire de Fukushima, soit le même niveau que la catastrophe de Tchernobyl.

* Les VALEURS TECHNOLOGIQUES sont particulièrement affectées par les inquiétudes relatives aux approvisionnements de composants en provenance du Japon.

ALCATEL-LUCENT (-5% à 3,765 euros) a ainsi accusé la plus forte baisse du CAC 40, tandis que STMICROELECTRONICS a perdu 3,47% à 8,255 euros et l'indice Stoxx du secteur en Europe -3,06%.

* De même, le SECTEUR AUTOMOBILE a terminé en forte baisse à cause de la situation dans l'archipel nippon.

RENAULT, également ébranlé par la mise à l'écart de son numéro deux Patrick Pélata, appelé à occuper d'autres fonctions au sein de l'alliance avec Nissan après la fausse affaire d'espionnage, a reculé de 3,17% à 37,75 euros. PEUGEOT a cédé 2,08% à 27,535 euros.

Hors CAC, les équipementiers automobiles ont également souffert, PLASTIC OMNIUM abandonnant 3,59% à 57,48 euros, VALEO 3,17% à 38,765 euros, et FAURECIA 2,88% à 24,28 euros.

* SCHNEIDER ELECTRIC (-3,5% à 112,90 euros) a été pénalisé pour la deuxième séance consécutive par des spéculations sur un éventuel rachat de Tyco International. En deux séances, le titre a perdu plus de 7%.

En outre, avec TOTAL (-2,48% à 41,94 euros) et BNP PARIBAS (-1,33% à 53,39 euros), Schneider a été l'un des principaux contributeurs à la baisse du CAC 40.

* A rebours de tendance PPR a avancé de 0,18% à euros, seule valeur du CAC 40 avec ESSILOR (+0,24% à 53,78 euros) a terminé en territoire positif. Le groupe a annoncé le lancement d'une offre de rachat partiel (250 millions d'euros maximum) d'un emprunt obligataire 8,625% d'échéance avril 2014 dont l'encours s'élève à 800 millions d'euros. L'opération s'inscrit dans le cadre de l'optimisation de la structure de la dette du groupe de luxe et de distribution.

* AIR FRANCE-KLM (+2,03% à 11,56 euros) a terminé en tête des rares hausses du SBF 120, soutenu, comme le reste du secteur du transport européen (+0,84% pour l'indice Stoxx sectoriel) par le net repli des cours du pétrole, le baril de brut léger américain reculant de 3,02% à 106,60 dollars à 17h45.

* UBISOFT (-3,72% à 7,371 euros) a effacé ses gains de la veille sur des prises de bénéfices. Lundi, le titre avait pris 4,55% à la faveur notamment d'un entretien du PDG du groupe, Yves Guillemot, dans lequel le dirigeant disait espérer dépasser ses concurrents Electronic Arts et Activision, selon des analystes.

* PSB INDUSTRIES a progressé de 4,68% à 30 euros dans un volume anormalement élevé, près de 13 fois sa moyenne quotidienne des trois derniers mois après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de près de 20%.

* CASINO a fini en repli de 1,72% à 70,32 euros avant la publication, après la clôture du marché, de son chiffre d'affaires du premier trimestre.

Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI