Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Rome adopte un texte pour limiter les opa étrangères

Marché : Rome adopte un texte pour limiter les opa étrangères

tradingsat

ROME (Reuters) - Le gouvernement italien a adopté mercredi en conseil des ministres un texte limitant les rachats de sociétés italiennes stratégiques par des groupes étrangers dans les secteurs de l'alimentation, des télécommunications, de l'énergie et de la défense, apprend-on de source gouvernementale.

Ces limitations, demandées par le ministre de l'Economie Giulio Tremonti la semaine dernière, seraient fondées sur un principe de réciprocité, permettant aux sociétés ciblées de recourir aux mêmes moyens de défense que ceux autorisés dans le pays de l'acquéreur, avait précisé cette source avant le vote du texte.

Ces mesures "à la française" interviennent alors que le premier groupe alimentaire coté italien Parmalat et le deuxième groupe énergétique Edison sont au coeur de batailles pour leur prise de contrôle par des actionnaires français.

Le joailler transalpin Bulgari est par ailleurs en cours de rachat par le géant du luxe LVMH.

Selon les médias italiens, les investisseurs étrangers désirant acquérir des groupes italiens devront obtenir le feu vert du gouvernement 60 jours à l'avance.

Cette nouvelle réglementation accorderait également à la Consob, le régulateur italien des marchés, le pouvoir de demander des précisions en cas d'offre potentiellement hostile, tout comme son équivalent français, l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Selon la presse, le fait que ces mesures s'inspirent de celles en vigueur dans l'Hexagone permettra de contourner d'éventuelles objections émanant de Bruxelles.

Giselda Vagnoni, Florent Le Quintrec et Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI