Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Record de l'or et chute du pétrole après la baisse de la note us

Marché : Record de l'or et chute du pétrole après la baisse de la note us

Record de l'or et chute du pétrole après la baisse de la note usRecord de l'or et chute du pétrole après la baisse de la note us

LONDRES/SINGAPOUR (Reuters) - L'or a battu un nouveau record lundi mais les cours d'autres matières premières, du pétrole aux céréales, ont baissé, les investisseurs se tournant plus que jamais vers les actifs jugés les plus sûrs après que les Etats-Unis ont perdu leur "triple A".

La décision de l'agence Standard & Poor's se combine à la crise de la dette en zone euro et aux craintes d'affaiblissement de la demande en matières premières avec la menace d'une rechute économique.

"A notre avis, le plus gros risque dans l'immédiat pour les cours des matières premières n'est pas la dégradation (de la note américaine) mais la poursuite de la montée de l'incertitude en ce qui concerne l'économie mondiale et le risque politique", a résumé Walter de Wet, analyste chez Standard Bank, dans une note à sa clientèle.

L'indice Reuters-Jefferies CRB, une référence pour les prix des commodities qui prend en compte 19 matières premières, reculait de 1,86% vers 15h45 GMT, après avoir chuté de près de 4,5% la semaine dernière, son plus fort recul depuis début mai.

Le baril de pétrole a perdu un temps plus de 4% et l'étain plus de 6,4%. Le cuivre amplifiait ses pertes après avoir touché un plus bas de cinq semaines à 8.950 dollars la tonne à Londres, enregistrant une baisse de 2,68%. Les cours du cuivre avaient déjà reculé de 7,9% la semaine dernière, leur plus fort recul hebdomadaire depuis juin 2010.

Du côté des matières premières agricoles, le blé tendre et le maïs ont cédé environ 1%.

Les investisseurs se détournant des actifs les plus risqués comme les actions, l'or a touché un nouveau plus haut historique au-dessus de 1.715 dollars l'once, son onzième record en 19 séances.

L'or a gagné plus de 20% depuis le début de l'année. A 15h40 GMT, l'or spot effaçait toutefois une partie de ses gains et se traitait à 1.707,39 dollars l'once.

A la même heure, le pétrole brut léger américain, en baisse de 8% depuis le début de l'année, cédait 3,67% à 83,69 dollars le baril, et le Brent de mer du Nord reculait de 2,86% à 106,24 dollars.

Les cours du brut américain ont baissé d'environ 7% cette année alors qu'ils ont pris 15% l'année dernière. Le Brent a pris de son côté 13% après une hausse de 22% observée en 2010.

"Les gens réalisent que le dollar et l'euro ont de réels problèmes et je crois que cela se répercute sur le prix de l'or", dit Dominic Schnider, directeur de la recherche gestion de fortune chez UBS. "Je dirais que vu la façon dont les choses évoluent, en ce moment, on peut imaginer que l'or atteigne les 2.000 dollars."

Il ajoute qu'il n'est pas exclu que l'or atteigne ce niveau avant la fin de l'année si l'économie mondiale n'accélère pas.

Eric Onstad et Manolo Serapio, Catherine Monin pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...