Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Rebond inattendu des ventes de voitures en octobre

Marché : Rebond inattendu des ventes de voitures en octobre

tradingsat

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont connu en octobre un rebond inattendu, soutenues notamment par les offres commerciales aux particuliers et par un retour à la normale des ventes du groupe Renault.

Après avoir baissé de 1,4% en septembre, contrecoup de la disparition des dernières primes à la casse, les nouvelles immatriculations dans l'Hexagone ont augmenté de 2,8% le mois dernier à 176.203 unités, a annoncé mercredi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

La variation s'entend en données brutes et en données corrigées des jours ouvrables car octobre 2010 et octobre 2011 ont tous deux compté 21 jours ouvrables.

"C'est un bon mois, un peu surprenant, mais les immatriculations ont été bien tenues par les ventes aux particuliers avec les offres commerciales", a expliqué à Reuters François Roudier, porte-parole du CCFA.

"Les deux derniers mois restent à voir, la situation économique actuelle étant problématique pour les ventes aux professionnels, mais nous allons recalculer notre prévision pour l'année", a-t-il ajouté. "Nous sommes aujourd'hui davantage entre -5% et -3% pour le marché français en 2011."

Après l'été, le CCFA attendait encore une baisse de 8% des ventes dans l'Hexagone sur l'année, mais les deux mois de rentrée ont été marqués par des offres commerciales alléchantes qui ont soutenu la demande.

"Le contrecoup violent de la fin de la prime à la casse n'a pas eu lieu, mais dans la réalité les aides publiques ont été largement compensées par les remises des constructeurs", souligne Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile. "Avec les conséquences que cela peut avoir sur la rentabilité."

Sur les dix premiers mois de l'année, le marché automobile français reste en croissance de 0,4%.

RENAULT AU COUDE À COUDE AVEC PSA

Comme en septembre, les offres commerciales ont davantage réussi aux constructeurs étrangers, qui ont vu leurs immatriculations augmenter de 3,2% en octobre (avec notamment un bond de 10,2% pour l'allemand Volkswagen) contre +2,6% pour les groupes français.

Les immatriculations de PSA Peugeot Citroën ont encore reculé de 4,5% le mois dernier, après -18,4% en septembre, reflet de problèmes d'approvisionnement en vis et du choix du groupe de ne pas suivre la guerre des prix, deux facteurs qui l'ont amené fin octobre à réviser à la baisse ses prévisions de résultats et à annoncer 6.000 suppressions d'emplois en Europe en 2012 pour réduire ses coûts.

Les ventes du groupe Renault ont poursuivi quant à elles leur rebond avec une hausse de 11,3% le mois dernier, après +8,7% en septembre. Le groupe au losange a annoncé à la rentrée que les pénuries de composants pour son moteur diesel le plus vendu, qui ont plombé ses immatriculations en France plusieurs mois d'affilée, étaient désormais réglés.

"Nous avons eu des difficultés d'approvisionnement au premier semestre, maintenant nous livrons une partie de ce portefeuille", a expliqué Bernard Cambier, directeur commercial France du groupe Renault.

Les ventes de la marque au losange ont augmenté de 5,3%, tandis que celles de la marque low cost Dacia ont rebondi de 51,7%.

Le groupe Renault se retrouve ainsi au coude-à-coude avec PSA puisque sa part de marché en France a atteint 28% en octobre, contre 30% pour PSA. En septembre, Renault et Dacia avaient même détrôné Peugeot-Citroën en devenant pour un mois leader dans l'Hexagone.

Interrogé sur les perspectives pour les deux prochain mois, Bernard Cambier a souligné que le secteur entrait dans une période marquée par des comparatifs particulièrement défavorables. "En ce qui concerne le marché des sociétés, il continue à être positif, même si c'est un peu inférieur à ce que nous attendions", a-t-il ajouté.

Malgré les incertitudes sur la conjoncture, les ventes de véhicules utilitaires légers, liés à l'activité économique locale, ont rebondi elles aussi de 5% en octobre, après -6,6% en septembre, tandis que les immatriculations de véhicules industriels de plus de cinq tonnes, liés notamment aux échanges commerciaux sur de plus longues distances, ont augmenté de 28,4%, après +25,9% en septembre.

Edité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...