Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Rachat d'actions après un bon semestre pour imperial tobacco

Marché : Rachat d'actions après un bon semestre pour imperial tobacco

Rachat d'actions après un bon semestre pour imperial tobaccoRachat d'actions après un bon semestre pour imperial tobacco

LONDRES (Reuters) - Imperial Tobacco, quatrième cigarettier mondial, a annoncé mardi une hausse future de son dividende et un programme de rachat d'actions de 500 millions de livres (572 millions d'euros) après avoir publié un bénéfice semestriel meilleur qu'attendu.

Le groupe britannique a précisé que le programme de rachat serait effectif immédiatement. Quant au dividende, le fabricant des marques Gauloises et Fortuna prévoit une croissance supérieure à celle du bénéfice à partir de l'année prochaine.

Ces annonces dopent l'action, qui bondissait de plus de 3% à 2.229 pence vers 07h50 GMT à la Bourse de Londres alors que l'indice regroupant les valeurs du luxe et celles de biens de consommation courante avançait de 0,73%.

Le bénéfice semestriel ajusté a progressé de 6% à 88,4 pence par titre, alors que les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 87,8 pence. Le dividende a grimpé de 16% sur la période à 28,1 pence par action.

Les ventes en volumes ont reculé de 0,7% sur son premier semestre, achevé fin mars, mais des hausses de prix ont permis d'augmenter le chiffre d'affaires de 1%.

Imperial Tobacco souligne que le marché espagnol reste morose mais que le groupe a progressé dans d'autres pays du monde. Le fabricant, qui produit plus de 300 milliards de cigarettes par an, s'est dit concentré sur l'objectif de dégager un résultat solide pour le second semestre.

"L'Espagne reste difficile mais nous avons progressé ailleurs dans l'Union européenne et notre croissance sur les marchés émergents hors de l'UE a été excellente", estime la directrice générale Alison Cooper dans un communiqué.

Les ventes en Espagne pâtissent d'un relèvement des taxes en décembre, de l'interdiction de fumer dans les lieux publics et du fort taux de chômage qui pèse sur les dépenses des consommateurs.

David Jones, Jean Décotte pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...