Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Quatre mises en examen dans l'enquête sur parmalat

Marché : Quatre mises en examen dans l'enquête sur parmalat

Quatre mises en examen dans l'enquête sur parmalatQuatre mises en examen dans l'enquête sur parmalat

par Emilio Parodi

MILAN (Reuters) - Les autorités italiennes ont mis en examen quatre personnes mercredi dans le cadre d'une enquête sur la montée du groupe laitier français Lactalis au capital de son concurrent Parmalat, a-t-on appris de sources policières.

L'enquête porte sur des soupçons des délit d'initié et de manipulation de cours, a-t-on ajouté de mêmes sources.

La brigade financière italienne a perquisitionné les locaux de plusieurs banques et sociétés de conseil en communication à Milan.

"Sept ou huit" sociétés ont fait l'objet de ces perquisitions. Outre la Société générale et le Crédit agricole, figurent la banque italienne Intesa Sanpaolo et la banque d'affaires américaine Lazard, ainsi que les sociétés de communication Image Building et Brunswick Group, ont-elles précisé.

L'enquête se tourne vers "plusieurs acteurs italiens impliqués de diverses manières dans le rachat (de Parmalat) et qui ont des sièges à Milan", a précisé une des sources.

Les porte-parole de Lazard, Société générale et Crédit agricole n'étaient pas joignables dans l'immédiat. Intesa Sanpaolo et Image Building n'ont pas souhaité faire de commentaire.

Lactalis, qui a porté sa participation dans Parmalat de 11% à 29% en mars, a lancé en avril une offre de 3,4 milliards d'euros pour tenter d'acquérir les 71% restants, ce qui donnerait naissance au numéro un mondial des produits laitiers.

LACTALIS DIT NE PAS FAIRE L'OBJET D'UNE ENQUÊTE

Lactalis, numéro un en Europe des produits laitiers, a souligné qu'il ne faisait pas l'objet d'une enquête judiciaire et a dit avoir agi de façon conforme lors du rachat des titres Parmalat.

Société non cotée, Lactalis ne publie pas ses résultats mais elle devra en dévoiler certains éléments lors de la publication du prospectus de son OPA.

Selon le quotidien français La Tribune, ce prospectus sera publié "dans les cinq jours" et Lactalis fera état d'une marge opérationnelle comprise entre 8% et 9% de son chiffre d'affaires.

Selon son site internet, le groupe français a enregistré un chiffre d'affaires de 9,4 milliards d'euros en 2010, dont 60% réalisés hors de France.

La Tribune rapporte également que Parmalat pourrait, via sa banque conseil Goldman Sachs, demander un relèvement du prix proposé par Lactalis à 2,8 euros par action, contre 2,6 euros actuellement.

Le quotidien italien Il Messaggero indique pour sa part que Goldman Sachs juge que le prix proposé par Lactalis ne correspond pas à la juste valeur de Parmalat.

Goldman Sachs n'était pas disponible dans l'immédiat pour un commentaire.

A la Bourse de Milan, l'action Parmalat a terminé inchangée à 2,6360 euros alors que l''indice du secteur européen de l'alimentation et des boissons a gagné 0,64%.

Jean Décotte et Catherine Monin pour le service français, édité par Dominique Rodriguez et Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...