Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Probable retrait de la cote de seloger après l'opa de springer

Marché : Probable retrait de la cote de seloger après l'opa de springer

Probable retrait de la cote de seloger après l'opa de springerProbable retrait de la cote de seloger après l'opa de springer

par Julien Ponthus

PARIS (Reuters) - L'éditeur allemand Axel Springer devrait procéder au retrait des titres Seloger.com de la Bourse après avoir obtenu plus de 95% du capital de la société de petites annonces immobilières sur internet à l'issue de son offre publique d'achat prolongée sur la société, a-t-on déclaré mardi à Reuters de sources proches du dossier.

Le droit boursier français autorise l'auteur d'une OPA à retirer de la cote sa cible s'il parvient à contrôler au moins 95% de son capital à la clôture de son offre.

"C'est (un score) stalinien", a déclaré l'une de ces sources, qui a estimé à l'instar d'autres sources qu'il était ainsi probable que le propriétaire des journaux allemand Bild et Die Welt sorte l'entreprise française de la Bourse.

Les résultats de la prolongation de l'OPA devrait être annoncés officiellement mercredi par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Axel Springer n'a pas exclu de faire un "squeeze-out" sur Seloger mais il a également dit n'avoir rien contre le fait de garder une de ses acquisitions cotée, comme c'est d'ailleurs toujours le cas pour Aufeminin, autre star française du net rachetée par l'allemand.

"SQUEEZE-OUT"

Le fait de sortir un groupe de la Bourse et de porter sa participation à 100% permet à l'actionnaire de procéder à une intégration fiscale et de remonter plus facilement les dividendes à la maison-mère.

Seloger a d'ailleurs annoncé lundi le doublement de son dividende, ajoutant qu'il s'attendait à une croissance à deux chiffres de ses principaux indicateurs financiers en 2011 grâce notamment à des niveaux d'audience record.

Après une bataille boursière féroce et le début d'une contre-offensive judiciaire, Axel Springer a réussi à convaincre la direction et les principaux actionnaires de Seloger de se rallier à lui grâce à une offre plus généreuse.

Le groupe allemand et la société française ont annoncé en janvier avoir enterré la hache de guerre suite à un relèvement du prix de 12% de l'OPA qui a atteint 38,05 euros par action.

Seloger a aussi obtenu la mise en place d'un plan d'intéressement sur cinq ans pour ses cadres dirigeants, dont les principaux ont reçu l'assurance de rester en place.

Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...