Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Prada prépare une ipo de 2,6 milliards de dollars à hong kong

Marché : Prada prépare une ipo de 2,6 milliards de dollars à hong kong

tradingsat

HONG KONG (Reuters) - Prada a fixé un prix indicatif de 36,5 à 48 dollars de Hong Kong pour son introduction en Bourse de Hong Kong, a dit lundi à Reuters une source proche du dossier, ce qui valorise le groupe à entre 11,4 et 14,6 milliards de dollars (7,8 et 9,9 milliards d'euros).

L'IPO doit porter sur 423,3 millions d'actions, soit 16,5% du capital élargi de Prada, valorisant l'opération à 2,6 milliards de dollars au plus, ce qui placerait Prada au-dessus de ses pairs européens.

En prenant le prix le plus élevé comme base de calcul, le groupe de luxe italien se traiterait à un multiple de 27 fois son bénéfice projeté pour 2011, a ajouté la source.

Prada, qui a réalisé sur le marché asiatique 40% de son chiffre d'affaires de deux milliards d'euros en 2010, sera alors le premier groupe italien coté en Bourse de Hong Kong.

Le produit de cette opération lui permettra de se développer en Asie mais également d'éponger une dette d'environ un milliard d'euros.

Prada parie notamment sur une explosion de la consommation de produits de luxe en Chine pour attirer les investisseurs vers son IPO.

Selon le consultant McKinsey, la Chine représentera 20% du marché mondial du luxe d'ici 2015, les dépenses ayant presque triplé à ce moment-là par rapport à la dizaine de milliards de dollars de 2009.

La mise à prix de l'IPO doit intervenir le 17 juin et les transactions doivent débuter à Hong Kong le 24 juin. Le symbole de Prada sera "1913", l'année de la création de la société à Milan.

Les familles de l'administrateur délégué Patrizio Bertelli et de son épouse styliste Miuccia Prada détiennent 95% de Prada.

Prada a plus que doublé son bénéfice sur l'exercice clos en janvier 2011 à 235,6 millions d'euros et prévoit une progression de son bénéfice de 46% pour le premier semestre de l'exercice en cours.

Elzio Barreto, Wilfrid Exbrayat et Catherine Monin pour le service français, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI