Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Pour merrill, une autre agence pourrait baisser la note des usa

Marché : Pour merrill, une autre agence pourrait baisser la note des usa

tradingsat

NEW YORK (Reuters) - Les Etats-Unis perdront leur triple A auprès d'une autre grande agence de notation d'ici la fin de l'année dans la foulée de la décision prise en ce sens par Standard & Poor's en août, estiment les analystes de Bank of America Merrill Lynch.

Le déclencheur de ce déclassement, qui viendra de Moody's ou Fitch, sera sans doute de l'incapacité du Congrès à se mettre d'accord sur un plan de long terme crédible pour réduire le déficit des Etats-Unis, estime la banque dans une note publiée vendredi.

Les Etats-Unis ont perdu leur triple A début août, pour la première fois de leur histoire, Standard & Poor's abaissant sa note à AA+.

"Les agences de notation ont fortement suggéré que de nouvelles baisses de note étaient probables si le Congrès ne sortait pas un plan crédible à long terme", écrit l'économiste de Merrill pour l'Amérique du Nord, Ethan Harris.

"Nous nous attendons donc à une baisse de note de crédit fin novembre ou début décembre avec le crash de la super commission", ajoute-t-il.

La commission bipartisane de 12 membres du Congrès constituée sur la question du défit, connue sous le nom de "super commission", doit rapprocher les positions des démocrates et des républicains pour parvenir à un accord sur la réduction du déficit d'au moins 1.200 milliards de dollars d'ici le 23 novembre.

Si la majorité des membres la commission ne parviennent pas à se mettre d'accord sur un plan, 1.200 milliards de dollars de réductions budgétaires seront automatiquement enclenchées à partir de 2013.

Ces baisses de dépenses fragiliseront encore un peu plus la reprise économique américaine, souligne Merrill qui prévoit désormais une croissance économique de 1,8% en 2012 pour les Etats-Unis et de 1,4% en 2013.

Moody's Investors Service, dont la note Aaa sur les Etats-Unis, est assortie d'une perspective négative, a indiqué que la décision de la commission n'était pas le seul facteur étudié.

L'agence regardera aussi les résultats de l'élection présidentielle et l'expiration des baisses d'impôts de l'ère Bush fin 2012, pour se décider sur la note.

Un échec de la super-commission serait "une information négative mais elle n'est pas décisive pour notre avis sur la note", a déclaré Steven Hess, principal analyste de Moody's pour les Etats-Unis, la semaine dernière.

Fitch Ratings a pour sa part une perspective stable sur sa note AAA des Etats-Unis, ce qui fait que l'agence devrait d'abord abaisser sa perspective à négative avant un abaissement de la note elle-même.

Walter Brandimarte, Danielle Rouquié pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...