Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Pour longchamp, la demande résiste aux aléas de la conjoncture

Marché : Pour longchamp, la demande résiste aux aléas de la conjoncture

Pour longchamp, la demande résiste aux aléas de la conjoncturePour longchamp, la demande résiste aux aléas de la conjoncture

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Longchamp ne perçoit à ce jour aucun ralentissement de la demande malgré les menaces qui pèsent sur la croissance mondiale, et table pour 2011 sur une progression de son chiffre d'affaires de plus de 20% à taux de change constants.

Le maroquinier de luxe, célèbre pour ses sacs pliables et qui a rajeuni son image grâce à ses collections de sacs signées par le top model Kate Moss, avait vu ses ventes progresser de 23,5% en 2010, à 321 millions d'euros.

"Toutes les difficultés macroéconomiques ne se traduisent pas du tout dans nos ventes pour l'instant", a déclaré lundi le directeur général du groupe, Jean Cassegrain, lors d'une interview à Reuters.

Interrogé sur ses perspectives pour 2012, il s'est dit "assez confiant" pour l'Asie, mais a estimé que les choses étaient "plus incertaines" pour les Etats-Unis et l'Europe.

A l'image de nombreux acteurs du secteur, Longchamp est porté par une très puissante dynamique asiatique et par les flux touristiques en Europe et aux Etats-Unis, qui leurs permettent de résister, jusqu'ici, aux aléas de la conjoncture.

La croissance reste "très robuste à ce jour" et n'a "absolument pas faibli" en septembre, portée surtout par l'Asie qui compte aujourd'hui pour un quart des ventes du groupe.

Longchamp, qui réalise la moitié de son chiffre d'affaires via des réseaux de détaillants, a précisé que les commandes de Noël passées par ses distributeurs n'avaient pas davantage faibli. "Les choses sont en grande partie déjà jouées pour l'année, c'est la raison pour laquelle nous pouvons être confiants", a précisé Jean Cassegrain.

DES VENTES DOUBLÉES EN CHINE

En Chine, où la progression a été la plus spectaculaire, Longchamp a doublé ses ventes depuis janvier.

Alors que les craintes d'un ralentissement économique dans le pays vont grandissant, le patron de Longchamp a dit n'y percevoir "aucun affaiblissement de la demande".

Signe de l'importance de la Chine pour le groupe, Longchamp a choisi d'être le mécène de la première tournée de la Comédie Française à Pékin, fin octobre.

Le groupe familial, qui assure pouvoir financer sa croissance sur ses ressources propres, a fortement investi dans ses capacités de production.

Comme chez Hermès ou Louis Vuitton (groupe LVMH), où la demande dépasse largement l'offre, Longchamp a dû accroître ses capacités. Il a porté à cinq le nombre de ses ateliers dédiés en Chine et prévoit de doubler ses capacités en Tunisie l'an prochain.

Le maroquinier, qui abaisse ses coûts en délocalisant un tiers de sa production en Chine, au Maroc, en Tunisie ou sur l'île Maurice, se positionne sur le créneau du luxe dit "abordable" avec des sacs en cuir vendus entre 400 et 600 euros en moyenne.

A l'occasion de la semaine des défilés parisiens de prêt-à-porter, il a dévoilé à la presse une nouvelle ligne de ses célèbres sacs pliables pour le printemps prochain.

Non pas en nylon mais en cuir, ils répliquent dans une peau ultra-souple ces pochettes dépliantes aux multiples formats, vendues chaque année à quelque deux millions d'exemplaires.

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...