Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Pour la société des bains de mer, le jeu pèse encore

Marché : Pour la société des bains de mer, le jeu pèse encore

tradingsat

par Pascale Denis et Astrid Wendlant

PARIS (Reuters) - La Société des Bains de Mer, le groupe monégasque d'hôtels et de casinos, n'a pas retrouvé ses taux de fréquentation d'avant la crise et a vu ses ventes rester stables au cours son exercice 2010-2011.

Le groupe, premier employeur de la principauté de Monaco, est propriétaire du Casino, des hôtels de Paris et de l'Hermitage.

Son chiffre d'affaires a progressé de 10% dans son activité hôtelière (45% des ventes), tandis qu'il a encore reculé dans le jeu qui continue de pâtir de l'interdiction de fumer dans les lieux publics, a déclaré son directeur général à l'occasion du sommet du luxe et de la mode organisé par Reuters du 23 ou 25 mai.

"Pour moi, nous ne sommes pas encore sortis de la crise", a déclaré Bernard Lambert.

Pour tenter d'enrayer la baisse de fréquentation du casino, la société créée en 1863 et contrôlée à 69% par l'Etat monégasque, va ouvrir cette semaine une première grande terrasse de jeux de table, située contre le casino et dominant la mer.

La société espère aussi que le mariage du prince Albert de Monaco avec la championne de natation sud-africaine Charlène Wittstock, le 2 juillet, attirera les touristes dans la Principauté.

"Si l'environnement s'améliore, nous aurons de bonnes chances de voir le chiffre d'affaires progresser dans l'hôtellerie, mais dans les jeux, les prévisions restent difficiles à faire", a précisé Bernard Lambert.

La Société des Bains de Mer a accusé en 2009-2010 un chiffre d'affaires en repli de 6% à 374 millions d'euros et son résultat opérationnel a chuté de 15% à 51,5 millions.

Propriétaire du Monte Carlo Bay Hotel & Resort et du Monte-Carlo Beach Hotel, elle détient aussi, à parité avec l'homme d'affaires Stéphane Courbit, la société de jeux en ligne Mangas Gaming.

Elle prévoit d'ouvrir un "beach club" à Abu Dhabi en septembre et un hôtel au Maroc, à Marrakech, en 2013.

Edité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...