Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Plusieurs marques d'intérêt pour une reprise du groupe saab

Marché : Plusieurs marques d'intérêt pour une reprise du groupe saab

Plusieurs marques d'intérêt pour une reprise du groupe saabPlusieurs marques d'intérêt pour une reprise du groupe saab

STOCKHOLM (Reuters) - Plusieurs candidats ont exprimé un intérêt pour reprendre tout ou partie de Saab, le constructeur automobile suédois en liquidation judiciaire, ont déclaré vendredi les administrateurs judiciaires du groupe.

Il paraît possible d'atteindre un accord qui permette à certaines opérations de l'entreprise de se poursuivre, ont-ils ajouté au sujet du groupe, qui a finalement jeté l'éponge en décembre après neuf mois de bataille de la part de son actionnaire Swedish Automobile pour le garder en vie.

Saab, qui n'a pas produit de véhicule depuis avril et qui a fait l'objet de plusieurs tentatives de sauvetage, intéresse plusieurs acteurs, suédois et étrangers, pour un rachat partiel ou total, ont précisé dans un communiqué Hans Bergqvist et Anne-Marie Pouteaux, les administrateurs désignés par un tribunal suédois.

"Les contacts qui ont eu lieu jusqu'à présent ont été positifs et donnent l'espoir d'une possible alternative et certaines solutions combinées pourraient même donner lieu à une poursuite d'activité et à un développement adéquat des actifs liquidés", ont-ils déclarés.

Les administrateurs judiciaires n'étaient toutefois pas en mesure de dire à quel moment ils seraient en mesure de présenter des solutions concrètes pour Saab.

Le magazine allemand Auto Motor und Sport écrit vendredi que Saab est en discussion avec le gouvernement turc. Une source proche de la situation a indiqué à Reuters qu'une délégation turque avait visité la Suède en vue d'exprimer son intérêt pour Saab, mais la source n'a pas souhaité fournir davantage de détail.

L'un des plus grands constructeurs automobiles indiens pourrait également être intéressé par une partie des activités de Saab, écrit de son côté le quotidien suédois Dagens Industri, selon lequel le groupe indien serait représenté par Lars Carlstrom, précédemment un porte-parole de Vladimir Antonov, un homme d'affaires qui a tenté de prendre une participation dans Saab.

Lars Carlstrom n'était pas immédiatement disponible pour un commentaire.

En opposant à la mi-décembre son veto à un projet visant à impliquer le chinois Zeijiang Youngman Lotus Automobile, General Motors, ancien propriétaire de Saab et disposant de licences technologiques clés ainsi que d'une petite participation, a incité Swedish Automobile à abandonner sa quête de financements.

Un représentant du groupe Youngman en Suède a déclaré que l'entreprise chinoise restait intéressée à reprendre Saab, en particulier ses technologies qui ne nécessitent pas de licence GM.

Mia Shanley, Marie Mawad pour le service français, édité par Jean Décotte

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...