Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Plus que six candidats pour la part de pai dans yoplait

Marché : Plus que six candidats pour la part de pai dans yoplait

Plus que six candidats pour la part de pai dans yoplaitPlus que six candidats pour la part de pai dans yoplait

par Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Six candidats sont encore en lice pour reprendre les 50% du capital de Yoplait détenus par le fonds français de capital-investissement PAI Partners, dont le groupe chinois Bright Food, ont déclaré lundi des sources proches du dossier.

Les cinq autres repreneurs potentiels sont le français Bel, le suisse Nestlé, l'américain General Mills, le mexicain Lala et le fonds Axa Private Equity, ont précisé les sources à Reuters.

Deux autres fonds qui étaient candidats, Lion Capital et Bain Capital, ne sont plus sur les rangs, ont-elles ajouté.

Bel aurait fait l'offre la plus basse, selon une des sources. Toutes les offres sont très proches et se situent autour de 800 millions d'euros "plus ou moins 10%" pour les 50% de PAI, a-t-elle précisé.

Des sources avaient indiqué récemment que Bright Food avait fait l'offre la plus élevée, qui valorisait 100% de Yoplait autour de 1,8 à 1,9 milliard d'euros.

En février, Yoplait avait indiqué que neuf groupes s'étaient portés candidats.

PAI Partners a confirmé lundi qu'il choisirait d'ici à la fin mars le repreneur de sa part du capital de Yoplait, ajoutant qu'il continuait à discuter avec un nombre "significatif" de candidats.

Prié de commenter des propos tenus vendredi par le vice-président de Bright Food, Ge Junjie, qui a dit au China Daily avoir bon espoir d'obtenir la part de PAI, un porte-parole du fonds a déclaré à Reuters:

"Pour nous, Bright Food reste un candidat sérieux au rachat de la part de la PAI mais il existe un nombre significatif d'autres candidats avec lesquels la discussion se poursuit."

"Nous espérons aboutir d'ici à la fin mars", a-t-il ajouté.

Yoplait, numéro deux mondial des produits laitiers frais derrière Danone, est aujourd'hui détenu à parts égales par une coopérative agricole, la Sodiaal, et par PAI.

Avec Victoria Howley et Simon Meads à Londres, Silke Koltrowitz à Zurich, Benjamin Mallet et Noëlle Mennella pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...