Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Pertes contenues sur le cac grâce à w-street

Marché : Pertes contenues sur le cac grâce à w-street

tradingsat

(CercleFinance.com) - Paris cède -0,8% à l'issue d'une séance où le palier des 3.100Pts a été testé par deux fois en l'espace de 6 heures, ce qui traduisait la nervosité des opérateurs face aux signes de ralentissement de la croissance en Chine (elle décroit de 9,5 vers 9,1% ce qui inquiète Hong Kong) et en Allemagne où elle ne devrait pas dépasser 0,8% l'an prochain.

En France, le gouvernement reconnaît implicitement que ses prévisions en matière de PIB étaient trop optimistes pour 2012 puisque des mesures sont déjà à l'étude pour compenser les pertes de recettes fiscales dans l'hypothèse où les +1,75% à +2% ne seraient pas atteints, un score de +1,5% apparaîssant plus réaliste.

La journée avait débuté sous le signe d'une mise en garde de Moody's sur la notation de la dette française dont le 'AAA' serait désormais menacé. Une perspective 'négative' pourrait être envisagée début 2012 et la perte du 'triple A' pourrait survenir à un horizon de 12 à 18 mois.

Dans son document publié lundi soir, Moody's explique que le 'triple A' assigné à la France reflète la solidité de l'économie de l'Hexagone, la puissance de ses institutions et la très grande force financière de son gouvernement.

L'écart de rendement entre le 'Bund' et les 'OAT' (qui jouissent de la même note) vient de dépasser les 100Pts pour la 1ère fois depuis la création de la monnaie unique: un abaissement vers AA+ est déjà 'acté' puisque le rendement de l'OAT 2020 dépasse maintenant les 3,10%.

Affecté par la chute de -4,25% de Hong Kong ce matin (et de -1,5% de Tokyo) et un repli moyen de -1,2% des places européennes depuis le début de la matinée, Wall Street avait ouvert en repli et rapidement affiché -0,8% mais le 'S&P' repassait rapidement dans le vert (il affiche +0,7% ce soir) et le Nasdaq gagne 0,4% à 2.627Pts.

Grâce à cette résilience de Wall Street, les places européennes ont brièvement ont nettement réduit leurs pertes et l'Euro-Stoxx50 ne cédait pas plus de -0,4% en clôture, Milan et Francfort terminent en territoire positif avec +0,3% respectivement tandis que Bruxelles chute au pire de -1,5%.

Les marchés avaient atteint leur plancher du jour (-2,2% à Paris) immédiatement après la publication des trimestriels de Goldman Sachs qui affiche une perte de -84 Cents par titre contre -16 Cents anticipé.

Bank of America affiche en revanche 5,9Mds$ de profit mais c'est dû à un rebond mécanique des résultats après une grosse provision passée l'an dernier (perte de -6Mds$). Le bilan du groupe 'BoA' est difficile à interpréter mais le marché réagi favorablement (+7,3%).

Les chiffres des prix à la production aux Etats Unis n'ont pas suscité une grosse émotion bien que l'inflation atteigne +0,8% (et +0,2% hors alimentation et énergie): cela risque pourtant de peser à terme sur les marges des entreprises et le pouvoir d'achat des ménages si la tendance se confirmait en octobre.

Côté marché des change, une baisse de l'aversion pour le risque se traduit par le recul de -0,2% de l'Euro à 1,3705 face au Dollar. Un repli sous les 1,36E pourrait précéder un retour du CAC40 dans la zone des 3.000Pts.

Quelques trimestriels animaient des valeurs du SBF 120, Soitec décroche de plus de -18,5% à 3,73E après un chiffre d'affaires inférieur aux attentes et la perspective d'un résultat opérationnel dans le rouge au 1er semestre. Oddo Securities a doublement dégradé l'action du spécialiste du silicium sur isolants (SOI) après le point d'activité. Son conseil “neutre” est abaissé à “alléger”, l'objectif de cours correspondant passant de 4,5 à 3,7 euros.

Affectés par la note de Moody's, BNP-Paribas et Sté Générale chutaient de -3,5 et -5%, Crédit AGricole de -3,3%. La lanterne rouge du CAC40 est GDF-Suez qui dévisse de -5,85% (la Belgique risque de surtaxer sa filiale Electrabel), Arcelor perd ensuite -3,2%.

Côté hausses, Danone s'adjuge 2,2% après la présentation d'un chiffre d'affaires de 3ème trimestre supérieur aux prévisions et le maintien de ses objectifs annuels. Le chiffre d'affaires consolidé a progressé de +10,5% à 4 805 millions d'euros au troisième trimestre 2011. Aurel BGC réaffirme son opinion 'acheter' et son objectif de cours de 57 euros sur Danone. Le podium était complété par Michelin qui prend +2,8%, EADS et Publicis gagnant +1,8%.

LVMH (+0,5%) affiche sur les neuf premiers mois de 2011 un chiffre d'affaires de 16,3 milliards d'euros, en hausse de 15 % par rapport à la même période de 2010. La croissance organique des ventes ressort à 15 % après prise en compte de l'effet de change compensé par les variations de périmètre, en particulier l'intégration de Bulgari depuis le 30 juin 2011.

Edenred avançait de 2,4% dans le sillage d'un chiffre d'affaires opérationnel sur neuf mois de 678 millions d'euros, en progression de 9,6% en données comparables et de 7,8% en données publiées.

Le bureau d'études Bryan, Garnier & Co. confirme ce matin son conseil d'achat sur le titre du spécialiste de l'optique opthalmique Essilor, dont il estime la juste valeur à 61 euros. En Bourse de Paris ce matin, l'action Essilor cote 50,9 euros, après une baisse de l'ordre de 10% ces trois derniers mois.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI