Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Pas de retour en arrière possible sur l'euro, dit papandréou

Marché : Pas de retour en arrière possible sur l'euro, dit papandréou

Pas de retour en arrière possible sur l'euro, dit papandréouPas de retour en arrière possible sur l'euro, dit papandréou

OSLO (Reuters) - La zone euro doit conserver sa devise, a déclaré vendredi le Premier ministre grec George Papandréou et cesser le petit jeu des critiques qui empêchent d'avancer sur un certain nombre de questions.

"On cherche des boucs émissaires, on joue au petit jeu des critiques", a-t-il déclaré d'Oslo où il assistait à une réunion de dirigeants de centre-gauche.

"Nous disons que ce n'est pas la faute du Nord, que ce n'est pas la faute de la périphérie, que ce n'est pas la faute des migrants. De toute évidence cela handicape l'Europe, nous perdons le potentiel que nous possédons."

L'Europe n'a pas le choix et elle doit défendre son union monétaire malgré le scepticisme qui prévaut sur les marchés et dans les médias, a-t-il ajouté.

"Il n'y a pas de retour possible sur la question de l'euro, même si nous n'allons pas assez loin non plus", a-t-il dit.

"Même le FMI dit que notre dette est soutenable, nous pouvons nous occuper de notre dette sans la restructurer. Toutefois, les marchés nous attaquent constamment, les médias prédisent l'apocalypse et cela alimente une culture de la peur."

Wojciech Moskwa, Nicolas Delame pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI