Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Pas de plan crédible sur le déficit aux usa, dit un cadre du fmi

Marché : Pas de plan crédible sur le déficit aux usa, dit un cadre du fmi

Pas de plan crédible sur le déficit aux usa, dit un cadre du fmiPas de plan crédible sur le déficit aux usa, dit un cadre du fmi

PARIS (Reuters) - Les Etats-Unis manquent d'un plan crédible à moyen terme pour réduire leur déficit, déclare le chef économiste du Fonds monétaire international, Olivier Blanchard, dans un entretien publié mercredi dans Le Monde.

Il ajoute que les pays de la périphérie de l'Europe doivent mener d'importantes réformes structurelles tout en assainissant leurs finances et qu'ils auront entretemps du mal à revenir emprunter sur les marchés financiers.

L'agence de notation Standard & Poor's a provoqué un coup de tonnerre sur les marchés lundi en abaissant de stable à négative sa perspective de crédit sur les Etats-Unis.

"Il y a des raisons d'être inquiet. Les Etats-Unis manquent d'un plan crédible à moyen terme pour réduire leurs déficits budgétaires", déclare Olivier Blanchard.

"Le débat entre les deux partis qui s'est conclu le 8 avril par un plan d'économies de 39 milliards de dollars était insuffisant", dit-il, "car le fossé idéologique est énorme entre démocrates et républicains sur la façon de traiter le problème".

"Celui-ci leur semble d'autant moins urgent à traiter que les Etats-Unis n'ont aucune difficulté à placer leurs bons du Trésor", poursuit Olivier Blanchard, selon qui "le discours du président Barack Obama prononcé le 13 avril va dans la bonne direction, mais les décisions concrètes restent à prendre".

Quant à l'Europe, "les pays européens de la périphérie ne se sauveront pas seulement par des sacrifices budgétaires", estime-t-il.

"Ils doivent améliorer considérablement leur productivité ou baisser leurs salaires, ou les deux", et réformer les secteurs protégés qui ont une faible productivité, comme par exemple le secteur immobilier au Portugal.

"L'effet de ces réformes prendra du temps et avant qu'on en voie les résultats, ces pays auront du mal à revenir emprunter sur les marchés", ajoute-t-il.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI