Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Pétrole : Entre AIE et Fed, l'attentisme domine ce midi

Pétrole : Entre AIE et Fed, l'attentisme domine ce midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Certes, la Fed pourrait annoncer un nouveau train de rachats d'obligations d'Etat ce soir. Mais ce matin, l'Agence internationale de l'Energie a évoqué une demande “tiède” au titre de l'année prochaine. Ce midi sur les marchés internationaux, la prochaine échéance du contrat sur le Brent de mer du Nord (livrable en janvier) prenait 0,5% 108,6 dollars, le WTI américain le suivant de 0,5% à 86,2 dollars.

Ce matin, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a noté qu'en novembre, les inquiétudes persistantes sur l'issue du débat budgétaire américain, qui en cas de blocage pourrait se traduire par des hausses d'impôts et des baisses de dépenses automatiques dès l'année prochaine, avaient pesé sur les cours du brut. Les spécialistes ajoutent que dans ce contexte, les craintes géopolitiques entourant Israël, Gaza, la Syrie et l'Iran étaient passées au second plan.

Lors de la publication de son rapport mensuel, l'AIE a aussi relevé de 435.000 barils/jour sa précision de demande d'or noir au titre du 4ème trimestre 2012, à 90,5 millions de barils/jour. En cause : des statistiques mieux orientées que prévu et 'des signes d'amélioration du sentiment en Chine'.

En revanche, 'la croissance de la demande devrait rester relativement atone jusqu'en 2013, alors que la conjoncture macroéconomique mondiale est attendue 'tiède'', indiquent les analystes, ce qui ne plaide guère pour une forte hausse.

Tout à l'heure, depuis Vienne, l'Organsation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) terminera une réunion de deux jours par ue conférence de presse, annoncée sur l'agenda à 14 heures. Il pourrait y être question des quotas, mais le consensus ne table sur aucun changement par rapport aux 30 millions de barils/jour qui servent actuellement de cible.

Cet après-midi, l'Energy Information Agency (EIA) américaine fera le point sur les stocks de brut et de produits raffinés. Les stocks de brut pourraient baisser, mais selon le consensus ceux d'essence et de distillats sont attendus en augmentation.


Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...