Bourse > Actualités > Points de marché > Pétrole : Attentisme après les gains de la veille

Pétrole : Attentisme après les gains de la veille

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après un vif regain d'optimisme hier sur fond de moindre pessimisme quant au “fiscal cliff” (le “précipice budgétaire” US), le brut se demandait vers quelle direction il devait se diriger ce midi. Vers 13 heures, la prochaine échéance du contrat sur le Brent de mer du Nord (livrable en décembre) consolidait symboliquement de 0,1% à 111,6 dollars, le WTI américain le suivant de 0,1% à 89,1 dollars.

'Après un rebond dans le sillage des élections américaines, le pétrole (et tout spécialement le WTI) est de nouveau sous pression. En cause : au premier chef, les craintes grandissantes entourant le 'précipice budgétaire' aux Etats-Unis, et ses conséquences potentielles sur la croissance US et la demande de pétrole', résument les analystes de Standard Bank. De surcroît, les dégâts causés par l'ouragan Sandy sur la cote Est des Etats-Unis tendent à limiter la demande dans cette région.

Notons cependant, comme le rapporte Aurel BGC, “les déclarations de différents parlementaires (américains qui) permettent d'espérer un accord rapide entre Démocrates et Républicains pour éviter le 'fiscal cliff'. La volonté d'agir rapidement pour ne pas pénaliser la consommation des ménages sur la fin d'année est aussi positive.” Ces dernières déclarations permettent de limiter les craintes de plus en plus vives exprimées ce sujet par les opérateurs ces dernières semaines. Etroitement lié à la croissance, le cours du brut tend lui aussi à en profiter.

De toute façon, ajoute-t-on chez Standard Ban, 'les opérateurs baissiers sont tenus à distance du marché par les tensions (géopolitiques) du Moyen-Orient', qu'il s'agisse de la Syrie, d'Iran ou d'Israël et de la bande de Gaza.

En attendant, à la veille de la publication des stocks de brut et de produits pétroliers des Etats-Unis par l'Energy Information Agency (EIA) demain, la prudence s'impose : après une hausse de plus d'un million de barils la semaine passée à près de 376 millions d'unités, soit un haut niveau relatif, les réserves commerciales de brut des Etats-Unis pourraient selon le consensus s'être encore accrues d'un nombre de barils similaires.

Chez Saxo Banque, les analystes jugeaient ce matin qu'“après la séance de hausse d'hier, les cours du pétrole pourraient connaître un léger repli sous l'effet des prises de bénéfices de la part des investisseurs. Néanmoins, les tensions géopolitiques au Proche Orient sont toujours persistantes et le moindre emballement à l'ensemble de la région pourrait vite faire remonter les prix du pétrole”.


Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI