Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Parfaite stabilité des indices US

Marché : Parfaite stabilité des indices US

tradingsat

(CercleFinance.com) - Une séance en 3 temps vient de s'achever sur une parfaite stabilité des indices US (-0,05% pour le 'Dow', +0,08% pour le 'S&P')... ce qui était peut être le but recherché à 48H de long pont de Thanksgiving: l'essentiel a été acquis dès la séance de lundi avec un gain inattendu de +2%.

Si cet avantage pouvait être conservé d'ici mercredi soir, cela placerait les consommateurs dans des conditions psychologiques favorables pour dépenser avec plus d'entrain.

Après une entame de journée positive, Wall Street a soudain inversé la vapeur à la mi-séance: les indices US chutaient alors de -0,65 à -0,75% (le Dow Jones perdait près de 100Pts), suite aux déclarations de Ben Bernanke qui se déclare impuissant à redresser la situation si le Congrès ne résout pas les problématiques liées au 'fiscal cliff'.

Le patron de la FED concède également que l'expansion du crédit offert par les banques ne répond pas aux espérances malgré les mesures incitatives ('QE-3', opération 'twist') actuellement mises en oeuvre.

Mais Wall Street a décidé de 'relativiser' la portée du discours de Ben Bernanke en revenant à ses anticipations optimistes de la veille: le Congrès renouera avec sa culture du consensus pour résoudre la problématique du 'fiscal cliff'.

Les chiffres du jour n'ont guère eu d'impact sur la tendance à Wall Street: les investisseurs avaient accueilli froidement les statistiques de l'immobilier publiées à 14H30 comme en témoigne un repli initial de -0,5% des indices US.
Les chiffres du Département du commerce ont été accueillis avec scepticisme: tout se passe comme si l'ouragan Sandy avait soufflé très loin de la côte Est car les mises en chantier ont progressé de +3,6% au lieu d'être affectées par une semaine où les états côtiers -et notamment tous ceux s'étendant de la Caroline du nord au Maine en passant par le New Jersey- ont été frappés de paralysie économique, et notamment tout ce qui touche au secteur de la construction.

Cette séance apparemment sans relief a cependant été marquée par quelques écarts spectaculaires et notamment sur Hewlett Packard, victime d'une véritable série noire de mauvaises décisions stratégiques et surtout d'acquisitions malheureuses (et surpayées).

Mais un 'comble de l'horreur' en la matière aurait été atteint avec le rachat -à prix d'or- du britannique Autonomy (spécialiste des logiciels)en août 2011 pour un coût final de 11Mds$: la société cible aurait truqué ses comptes dans des proportions surréalistes et l'on se demande comme 'HP' n'a jamais eu de soupçons au sujet du caractère fictif de ses performances.

Mais il y a eu encore pire en terme de repli au sein du 'S&P' et pour des causes bien moins graves: Best Buy a fini lanterne rouge avec une chute de -13% suite à la publication de résultats trimestriels simplement un peu inférieurs aux attentes (Staples a perdu-3,85% dans son sillage).

Parmi les autres replis marquants, Intel a chuté de -3,6% ('HP' est l'un de ses gros clients), AMD a lâché -2%, Seagate a perdu -1,9% (toute la filière des semi-conducteurs a été plombée par 'HP').

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...