Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Le scénario en 10 points d'Aurel BGC pour 2013

Marché : Le scénario en 10 points d'Aurel BGC pour 2013

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les choses s'annoncent 'plus compliquées' pour 2013, à en croire les analystes d'Aurel BGC, qui prévoient un scénario en 10 points pour la nouvelle année.

Concernant 2012, le courtier parisien estime que l'évènement le plus marquant de l'exercice écoulé a été la mise en place du programme de rachat de titres obligataires (OMT) de la BCE, qui a permis selon lui un 'net recul du risque souverain'.

Pour 2013, les investisseurs devraient tenter de trouver un rendement réel 'sans prendre trop de risque' d'après le broker.

Il veut d'ailleurs retenir un élément 'très positif', à savoir le clair reflux des scénarios extrêmes tels que l'éclatement de la zone euro ou l'effondrement du système financier.

Pour Aurel, (1) la croissance mondiale devrait légèrement augmenter en 2013 sous l'impulsion des pays émergents, et notamment grâce au plan de relance chinois.

Pour les Etats-Unis, (2) le courtier prévoit une 'croissance modérée, mais solide'.

'Hors risque lié au 'fiscal cliff' le scénario le plus probable est une croissance proche de 2,5% en 2013', affirment les analystes.

En Europe, (3) la situation restera difficile compte tenu du durcissement des politiques budgétaires, laissant augurer une 'année de convalescence' pour l'économie européenne.

Aurel BGC considère en revanche (4) que la Chine sera la vedette du premier trimestre, mais (5) qu'il est difficile de se montrer très haussier sur les prix des matières premières au vu de l'activité économique mondiale.

Le scénario de base d'Aurel prévoit (6) ni inflation ni déflation et (7) en ce qui concerne la politique monétaire américaine, une approche de 'wait end see', c'est-à-dire sans véritable modification.

Quant à la BCE, (8) elle pourrait décider de baisser ses taux directeurs, plus pour des 'raisons techniques' que pour relancer la croissance économique.

Sur le marché des changes, Aurel pronostique un retour aux 'fondamentaux économiques' dans la parité euro/dollar, du fait du recul de la perception du risque systémique en Europe.

Enfin, le broker juge que le recul du risque systémique devrait profiter aux marchés d'actions, soulignant que la valorisation en Bourse des entreprises par rapport à leur valeur comptable est historiquement faible.

'Les premiers acheteurs d'actions européennes seront les entreprises elles-mêmes notamment dans les pays du sud de l'Europe', conclut-il.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...