Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Absence de volatilité à Wall Street

Marché : Absence de volatilité à Wall Street

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les séances s'enchaînent et Wall Street bat chaque jour de nouveaux records d'absence de volatilité: pour le 'S&P' (-0,09%), pas moins de 95% de la séance s'est déroulée entre 1.468 et 1.471... soit 0,25% de fluctuation (et 0,3% en incluant la minute passée au contact des 1.466,5).

Le tout sur fond de volumes plutôt étriqués (480 millions de titres échangés alors qu'une séance 'active' se situe plutôt vers 1 milliard).

Le Russel-2000 a cédé 0,07% (7 heures de stagnation de part et d'autre du zénith des 880Pts), le Nasdaq perd 0,25% dans le sillage d'Apple (-3,6% sur la confirmation d'une relative mévente des i-Phone5)... mais le 'Composite' a vu son recul divisé par 2 lorsque Dell a soudain bondi à la mi-séance +13% à 12,3$: la direction réfléchit à un rachat des minoritaires en vue d'un retrait de la cote... ce serait une initiative à méditer pour nombre d'entreprises dont le cours a été malmené en bourse ces derniers mois ou ces dernières années (et Dell n'arrête pas de baisser depuis juillet 2005 et a encore chuté de -30% en 2012, testant un plancher historique vers 8,6$).

Mais oublions vite ce qui précède car pour les médias -soucieux d'entretenir l'optimisme des épargnants- l'information cruciale, c'est que le Dow Jones (+0,15% grâce à +4,9% sur Hewlett Packard et +2,3% sur Cisco) aligne une 4ème séance de hausse consécutive et clôture au-dessus de la barre des 13.500Pts, prouvant que la tendance haussière est encore solidement ancrée au sein du compartiment 'actions'.

Cette journée sans relief s'achève sur quelques déclarations de Ben Bernanke désireux de réaffirmer que la FED dispose encore d'outils capables de soutenir la croissance mais qu'elle ne peut agir seule.

Il se montre très confiant dans le redressement du secteur immobilier alors que des centaines de milliers de maisons saisies sont invendables (mal situées, vadalisées, propriétaire bancaire non identifié...).

Mais le segment du 'haut de gamme' connait effectivement un regain d'activité avec des mises en chantier de maisons plus grandes et plus chères.
Le scteur de la location demeure très tendu... et ceci pourrait inciter des investisseurs (aisés) à racheter des biens 'intermédiaires' à bas prix en vue de les louer pour obtenir des rendements bien supérieurs à celui du marché obligataire.

Ben Bernanke recommande au Congrès de relever le plafond de la dette d'ici la mi-février (personne ne doute qu'il en sera bien ainsi) en attendant de s'attaquer au problème des déficits début mars, la priorité du moment étant d'éviter un 'shutdown', c'est à dire un défaut partiel -purement technique- sur une partie de la dette et qui se transforme en non paiment de certaines catégories de fonctionnaires (pour une durée aléatoire).

Le 'S&P' aurait pu finir 'dans le vert' sans le secteurs parapétrolier (Halliburton a chuté de -2%, Peabody de -2,5%).

Le Nasdaq-100 a été plombé par Sprint -3,9%, Facebook -2,5%, Google -2,3%, Altera -1,8%, Express Scripts -1,6%, Microchip -1,4%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...