Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Paris et les bourses européennes finissent dans le vert

Marché : Paris et les bourses européennes finissent dans le vert

Paris et les bourses européennes finissent dans le vertParis et les bourses européennes finissent dans le vert

PARIS (Reuters) - Pour leur première séance de l'année, les places européennes ouvertes lundi ont clôturé en nette hausse dans des volumes assez faibles, la Bourse de Londres étant fermée et de nombreux opérateurs restant absents. Wall Street est également close ce lundi.

A Paris, le CAC a fini en hausse de 1,98% à 3.222,30 points, porté notamment par les valeurs défensives comme GDF Suez (+3,2%) ou Veolia Environnement (+5,5%).

L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 a pris 2,10%, tandis qu'à Francfort, le Dax a gagné 3,0%.

La crise de la dette souveraine demeure au centre de toutes les inquiétudes, l'Italie étant plus que jamais dans la ligne de mire des investisseurs, Rome devant trouver cette année le moyen de lever 450 milliards d'euros alors que le rendement de ses taux d'intérêt à 10 ans reste proche des 7%.

La publication dans la matinée des indices PMI manufacturiers en Europe n'a offert aucune surprise, la contraction restant de mise de part dans tous les pays concernés.

Nombre de traders et d'analystes mettent en garde contre un risque de contrecoup après le court "rally de Noël" que le marché a connu ces derniers jours, avec le retour de la plupart des intervenants cette semaine.

"La probabilité d'une gueule de bois après la fête s'annonce en effet élevée", juge Didier Abbato, conseiller en trading chez Saxo Bank. "La mauvaise nouvelle c'est que le père Noël n'a pas apporté de solution rapide et définitive aux difficultés financières de l'Europe."

Dans ce contexte, l'euro reste fragilisé : il a inscrit un nouveau plus bas de 10 ans face au yen, sous la barre des 100 yens qu'il avait enfoncée vendredi.

Alcatel Lucent s'adjuge la plus forte progression de l'indice parisien avec une hausse de 7,2% après le relèvement de la recommandation de WestLB, passée de vendre à neutre.

L'euro cède 0,17% à 1,2922 dollar vers 16h45 GMT et reste affaibli par les craintes toujours vivaces sur son avenir, même si l'étroitesse des volumes amplifie les mouvements.

Le prix des emprunts d'Etat allemands a reculé, tout en restant à des niveaux élevés, leur statut de valeur refuge restant plus que jamais d'actualité.

Pas de cotation sur le Nymex, les marchés américains étant fermés au lendemain du jour de l'an.

Jean Décotte pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI