Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Paris et les bourses européennes finissent dans le rouge

Marché : Paris et les bourses européennes finissent dans le rouge

Paris et les bourses européennes finissent dans le rougeParis et les bourses européennes finissent dans le rouge

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé jeudi en nette baisse, tirées vers le bas par les valeurs financières.

L'indice CAC 40, qui avait gagné jusqu'à 1,2% en début de séance, a fini sous les 3.100 points, en baisse de 2,53% à 3.095,49 points.

La Bourse de Francfort a reculé de 2,01% et celle de Milan a chuté de 4,29%, tandis que l'indice paneuropéen EuroStoxx 50 a lâché 2,3%. Moins concernée directement par les problèmes de la zone euro, la Bourse de Londres a perdu 1,14%.

L'annonce de l'abaissement à 1,0% du taux de refinancement de la Banque centrale européenne et le contenu de la conférence de presse du président de la BCE Mario Draghi qui l'a suivie n'ont pas rassuré les marchés qui ont parallèlement mal accueilli des propos jugés pessimistes tenus par la chancelière Angela Merkel.

Lors de la séance des questions-réponses, Mario Draghi a fermé la porte à toute intervention de la BCE qui reviendrait à monétiser la dette des Etats membres de la zone euro, directement via des achats sur le marché, comme indirectement via le FMI.

"Le marché plonge après les propos une nouvelle fois anxiogènes d'Angela Merkel. Selon elle, il faudra des années de travail pour se remettre de la crise et l'euro reste en danger", commentait dans l'après-midi un vendeur actions en poste à Paris

Tous les regards sont désormais tournés vers Bruxelles où se tient un nouveau "sommet de la dernière chance" réunissant les dirigeants de l'Union européenne.

Les banques européennes (-3,16%) enregistrent en clôture provisoire la deuxième plus forte baisse sectorielle en Europe derrière l'automobile (-3,3%), qui pâtit des inquiétudes sur la conjoncture.

A Wall Street, le Dow Jones se replie d'environ 1%. La cotation de l'action Ford a été suspendue vers 17h00 GMT avant l'annonce quelques instants plus tard d'une reprise du versement du dividende par le constructeur automobile.

L'euro a lui aussi fait les frais de la déception qui s'est emparée des marchés après les interventions de Mario Draghi et Angela Merkel, tombant à un plus bas de séance à ,33120 sur la plateforme EBS.

Les Bunds et les Treasuries sont recherchés, alors que les rendements du papier italien s'inscrivent en hausse. Le 10 ans transalpin touchant 6,52%.

Nicolas Delame pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI