Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Paris et berlin soutiendraient hildebrand à la tête du csf

Marché : Paris et berlin soutiendraient hildebrand à la tête du csf

Paris et berlin soutiendraient hildebrand à la tête du csfParis et berlin soutiendraient hildebrand à la tête du csf

ZÜRICH (Reuters) - Angela Merkel et Nicolas Sarkozy soutiennent la candidature du directeur de la Banque nationale suisse (BNS) à la présidence du Conseil de stabilité financière (CSF), rapporte dimanche un journal suisse.

Le CSF a été chargé par le G20 de coordonner une réponse mondiale à la crise financière.

Mario Draghi, qui prendra la tête de la Banque centrale européenne (BCE) le 1er novembre, est actuellement président du CSF. Le président de la BNS Philipp Hildebrand et le gouverneur de la Banque du Canada Mark Carney sont en lice pour le remplacer.

Une nomination à la tête du CSF n'impliquerait pas l'abandon de la direction d'une banque centrale.

Une déclaration est attendu lors du sommet du G20 les 3 et 4 novembre prochains.

Selon le journal suisse SonntagsZeitung, qui cite une source au fait du dossier, la chancelière allemande Angela Merkel soutient Philipp Hildebrand et à convaincu Nicolas Sarkozy de se rallier à son soutien. En contrepartie, la Suisse devait soutenir la nomination de Christine Lagarde à la tête du Fonds monétaire international (FMI), précise le journal.

Philipp Hildebrand s'est fait l'avocat d'un durcissement de la régulation bancaire après le sauvetage de la banque UBS par le gouvernement pendant la crise financière.

L'hypothèse de sa nomination est également renforcée depuis que le parlement suisse a adopté le mois dernier des exigences encore plus strictes que les normes nouvelles internationales, dites Bâle III, conçues pour protéger le secteur bancaire d'une nouvelle crise financière.

Catherine Bosley, Catherine Monin pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI