Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > or : Évolution contrastée en dollars et en euros

or : Évolution contrastée en dollars et en euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le prix de l'or ne semble toujours pas décidé à sortir de la fourchette des 1.400 à 1.440 dollars dans laquelle il est enserré depuis la fin du mois de février. En euros, un frémissement était à peine sensible ce matin. Au terme du premier fixing du jour sur le London Bullion Market, l'once de 31,10 grammes cotait 1.434,50 dollars (- 1 dollar par rapport au “fix” de lundi après-midi), et 1.011,21 euros (+ 2,1 euros).

En dépit de chiffres économiques contrastés suivant les régions du monde, le sentiment vis-à-vis de la croissance demeure positif. Comme le déclarait ce matin l'économiste en chef de l'OCDE, Pier Carlo Padoan, 'la perspective de croissance paraît nettement meilleure aujourd'hui qu'elle ne s'annonçait il y a quelques mois” pour les pays industrialisés membres de cette organisation.

Cependant, la Chine a de nouveau tendu ses taux ce matin et le baril de Brent, perché sur les 120 dollars, risque d'amputer la reprise. De plus, ce matin, l'agence de notation-crédit Moody's a une nouvelle fois dégradé la note de la dette du Portugal, passant de 'A3' à 'Baa1', et n'exclue pas une autre révision à la baisse. L'agence pointe du doigt 'l'incertitude politique, budgétaire et économique croissante', craignant que le gouvernement ne puisse pas réaliser les objectifs, qualifiés d'ambitieux, de réduction du déficit.

Force est de constater que l'or ne profite plus autant de la crise souveraine de l'euro que tel n'était le cas fin décembre, lorsque l'once avait culminé jusqu'à 1.075 euros selon les cours de Londres.

Dans le dernier numéro de Commo Hebdo, Natixis avance des éléments d'explication : “grâce au renforcement du Fonds européen de stabilité, les petites économies périphériques ne présentent plus de risque de contagion pour les pays clés, comme le montre l'absence d'évolution des taux des CDS [credit default swaps] sur l'Espagne ainsi que la solidité de l'euro au cours de cette période de regain de tensions autour du Portugal.”

Attention, avertissement cependant les spécialistes : “la situation pourrait changer si la BCE était perçue comme trop va-t-en-guerre, et envisageait un resserrement de sa politique monétaire, mais jusqu'à présent, le risque pour l'euro semble s'être largement dissipé et le lien entre la crise européenne de la dette et le cours de l'or semble s'être pareillement relâché”.

Chez le fondeur et négociant d'or suisse MKS Finance, on estimait hier soir que l'or aurait besoin de nouveaux catalyseurs pour se lancer à l'assaut de ses plus hauts de tous les temps.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta souligne que la grande majorité des indicateurs de court terme sont positifs quant au prix de l'or, comme le fait que la moyenne mobile à 50 jours soit au-dessus de celle à 100 jours.

Seul le MACD se montre négatif, ce qui est également le cas sur le dollar où cet indicateur semble présager d'un retournement de tendance (baissière, jusqu'à présent). Prudence. Des résistances sont identifiées à 1.440 puis 1.447,82 dollars, le premier support était situé à 1.422 dollars.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...