Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Nouvelles mesures pour les pme à l'export

Marché : Nouvelles mesures pour les pme à l'export

tradingsat

PARIS (Reuters) - Le ministère de l'Economie a dévoilé mardi des mesures de soutien aux PME françaises présentes à l'export dans l'espoir de réduire un déficit commercial qui s'achemine vers un nouveau record cette année.

Le gouvernement espère parvenir à densifier le tissu des petites et moyennes entreprises, à l'image de ce qui s'est pratiqué en Allemagne, pays qui compte quelque 400.000 entreprises exportatrices, soit quatre fois plus qu'en France.

"Le déficit commercial est aussi grave, peut-être même plus grave, que le déficit budgétaire. Il en va, en réalité, de la souveraineté de la France", a déclaré Pierre Lellouche, secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur, au cours d'un échange avec des chefs d'entreprise réunis à un salon professionnel à la Défense (Hauts-de-Seine).

"A l'heure où l'on parle de 'dé-mon-dia-li-sa-tion', je vois que vous êtes la force vive de notre pays, c'est vous qui créez des emplois", a-t-il ajouté dans une allusion au programme politique d'Arnaud Montebourg, candidat au premier tour de la primaire d'investiture en vue de la présidentielle de 2012 organisée par le Parti socialiste.

Pierre Lellouche a annoncé que la France allait favoriser un soutien financier accru aux PME qui ont une activité à l'étranger, notamment par un partenariat avec quatre banques françaises et d'une baisse des frais de garantie de la Coface, la filiale d'assurance-crédit de la banque Natixis, compensée par une hausse pour les plus grands groupes.

"Ces grandes banques vont s'engager à accroître leurs besoins de financement, une charte en ce sens sera signée avant la fin de l'année", a souligné le secrétaire d'Etat sans donner davantage de détails.

RECORD

Pierre Lellouche a également annoncé la nomination "dans les prochains jours" d'un commissaire général chargé de l'internationalisation des PME et des entreprises dites de taille intermédiaires (ETI) pour les aider à connaître les dispositifs publics existants.

Des filières industrielles destinées à regrouper les acteurs d'un même secteur verront le jour dans le domaine de l'énergie solaire, le sport et le maintien de la paix, a-t-il encore dit.

Ubifrance, l'agence publique chargée du développement international des entreprises, ouvrira de nouvelles missions en Côte d'Ivoire, au Kenya et en Libye.

Le déficit commercial de la France a totalisé 48,6 milliards d'euros sur les huit premiers mois de 2011, contre 33,1 milliards sur la même période l'an passé.

Selon les experts, cette aggravation résulte de la hausse de la facture énergétique, de la surévaluation de l'euro - notamment vis-à-vis du yuan chinois -, et de la dépendance de la France à des secteurs devenus de plus en plus concurrentiels comme le transport ferroviaire ou le nucléaire.

La balance commerciale affichait en 2010 un solde négatif de 51,7 milliards d'euros alors que l'Allemagne faisait état d'un excédent de plus de 150 milliards.

Selon un rapport de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, la part de marché mondiale en valeur de la France dans les échanges internationaux s'est nettement dégradée au cours de la dernière décennie, passant de 5,1% en 2000 à 3,4% en 2010.

Le gouvernement français prévoit un déficit record de 73,1 milliards d'euros cette année, soit près de 20 milliards de plus que le précédent record établi en 2008 à 56 milliards.

Matthias Blamont, édité par Gilles Trequesser

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI