Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Nouvelle chute des bourses, l'or à un nouveau record

Marché : Nouvelle chute des bourses, l'or à un nouveau record

Nouvelle chute des bourses, l'or à un nouveau recordNouvelle chute des bourses, l'or à un nouveau record

par Frederik Richter

SINGAPOUR (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert vendredi sur une baisse moins marquée que prévu, après la chute de leurs homologues asiatiques et de Wall Street, toujours en raison de craintes de retour de la récession et d'inquiétudes sur le secteur bancaire en Europe.

Certains établissements européens semblent en effet confrontés à des difficultés de financement à court terme, ce qui lève le spectre d'une crise systémique, à l'image de ce qui s'était passé dans la foulée de la faillite de Lehman Brothers à la fin de l'été 2008.

Après avoir accusé jeudi leur plus forte baisse quotidienne depuis deux ans et demi, les principales places boursières européennes ont ouvert en repli de 0,3% à 0,4%.

Jeudi, l'indice pan-européen FTSEurofirst 300 a plongé de 4,8%. Depuis le début du mois, il est en repli de 14,5%. Il est ainsi bien parti pour afficher sa plus mauvaise performance mensuelle depuis au moins 1997.

Très recherché comme valeur refuge, l'or continue d'enchaîner les records, le cours spot ayant franchi la barre des 1.850 dollars. Vers 6h40 GMT, il se traitait vers 1.848 dollars.

L'or devrait ainsi gagner près de 6% sur l'ensemble de la semaine, enchaînant sa septième hausse hebdomadaire d'affilée, soit la plus longue série depuis février 2009.

En revanche, le franc suisse, autre valeur refuge très prisée, perdait un peu de terrain vendredi matin face à l'euro dans un marché rendu plus liquide par les interventions de la Banque nationale suisse.

MAUVAISES STATISTIQUES AMÉRICAINES

La Bourse de Tokyo a fini en nette baisse vendredi, avec un repli de 2,51%, la place japonaise accusant une troisième séance de baisse, et celle de Séoul a chuté de 6,22%, subissant sa plus forte baisse quotidienne depuis novembre 2008.

Wall Street a clôturé jeudi en chute de 3,68% sur fond de statistiques moroses pour la croissance américaine et de fort recul des valeurs bancaires, pénalisées par la crainte d'une contagion de la crise de la dette via les filiales américaines des banques européennes.

"(Les indicateurs américains) suggèrent la pire des combinaisons pour une économie, une croissance au ralenti et une inflation en hausse (...)", a déclaré Frances Cheung, analyste chez Credit Agricole.

"Ce qui est encore pire, c'est qu'il y a des cas de difficultés d'accès au financement en Europe et sur un certain nombre de marchés asiatiques", a-t-elle dit à Reuters Insider.

Joe D'Angelo (Prudential Fixed Income) estime également que les banques de la zone éprouvent des difficultés à se financer, tout en ajoutant qu'à ce stade ce n'était pas encore "alarmant".

Dans ce contexte d'inquiétudes sur la croissance, les cours de l'or noir sont également en recul, le Brent cédant 0,93% dans les premiers échanges en Europe.

Toutes les monnaies liées aux matières premières, à l'instar du dollar australien, sont également en baisse en raison de l'aversion au risque des investisseurs, qui désavantage également l'euro par rapport au dollar.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Grégory Schwartz

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...