Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Nouveau zénith annuel à 1.358pts sur le s&p

Marché : Nouveau zénith annuel à 1.358pts sur le s&p

tradingsat

(CercleFinance.com) - C'était presque de l'euphorie à Wall Street dès la mi séance et cela s'est conclu par un véritable 'bull market' qui a propulsé le Nasdaq (+1,5% 2.960Pts) vers un 'plus haut' depuis début décembre 2000.

Le Dow Jones (+1% à 12.904Pts) n'est plus qu'à 0,85% du seuil des 13.000Pts, et le 'S&P' qui inscrit un nouveau zénith annuel à 1.358Pts égale celui de la 1ère décade de mai 2011 (soit +8% depuis le 1er janvier).

En résumé, de la hausse, toujours de la hausse... et cela dure depuis le 20 décembre dernier avec un ratio de séance positives proprement vertigineux de l'ordre 5 pour 1... et encore, beaucoup de séances de 'non hausse' se sont soldées par des scores inférieurs à -0,1%, la dernière véritable consolidation remonte au 28 décembre dernier.

Le marché US est totalement unipolaire depuis une dizaine de semaines, le travail d'écrasement de la volatilité a été accompli avec une volonté inflexible: l'écart de conduite du 'VIX' mercredi (+10%) a été aussitôt corrigé (-9,1%) et l'indice du 'stress' signe son retour sous le palier des '20' (à 19,22 en clôture).

La prudence dont avaient fait preuve les investisseurs la veille a cédé la place à retour en force de la confiance suite à la publication d'un indice Philly Fed en hausse de 7,3 vers 10,2 (contre 10 attendu).

Bonne surprise également sur le front de l'emploi (avec 13.000 chômeurs en moins la semaine passée et le taux le plus bas dêpuis mars 2008) puis dans le secteur immobilier avec une hausse de 1,5% des mises en chantier et de +0,7% des demandes de permis de construire (c'est l'investissement locatif qui semble repartir plutôt que le logement individuel).

Mais avec un score de +13,6% en 7 semaines pour le Nasdaq, quel potentiel de hausse peut-on encore anticiper pour 2012. D'autant qu'une bonne partie de cette performance s'explique par la flambée du titre Apple... sur lequel il s'est échangé 4 fois plus de capitaux ce jeudi que sur l'ensemble des valeurs du CAC40 (17 milliards de $ après 27Mds$ la veille: c'est kolossal !) et c'est plus que sur les places de Paris et Francfort réunies.

De nouveau, Wall Street semble évoluer à une autre échelle et sur une autre planète que les places européennes depuis le début de l'année.

De nombreux opérateurs étaient prêts à faire le pari que la journée serait au pire calme ou légèrement positive en l'absence de catalyseurs en cette veille de journée des '3 sorcières'... et fortement orientée à la hausse si l'actualité s'évérait porteuse.

Et ce fut un véritable feu d'artfices de 'bonnes nouvelles' avec le sentiment que les tractations avec la Grèce sont sur le point d'aboutir (la BCE accepte d'échanger ses lignes de dette classique contre des échéances plus longues, reste aux créanciers privés à faire de même) et 3 indicateurs économiques US encourageants.

Outre Apple qui refranchit le seuil symbolique des 500$, le Nasdaq a grimpé dans le sillage de Microsoft (+4,2% également dans de gros volumes) puis de Netapp +7,2%, Western Digital +6%, Sears +4,1%, RIM et AMD +4%, Tripadvisor +3,8%, Seagate et Marvel +3,7%, Oracle et E-Bay +3,5%. On cherchait presque les baisses sur le Nasdaq: une diouzaine à peine sur 100 titres avec Amazon -2,5%, Direct TV -2%, Expedia -0,5%.

Bon comportement d'ensemble du secteur bancaire avec Bank of America +4%, Mellon et Zions Bancorp +3,5%, Citigroup +3,1%, AMEX +2,6%, JP-Morgan +1,6%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI