Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Neutralité de l'euro avant la bce

Marché : Neutralité de l'euro avant la bce

tradingsat

(CercleFinance.com) - La parité de changes euro/dollar ne se départissait pas de la stabilité de mise depuis maintenant une bonne semaine sur le marché des devises avant que la BCE n'annonce de sa décision sur ses taux d'intérêt de court terme. Aux environs de 13 heures, la monnaie unique européenne demeurait ainsi stable (-0,01%) à 1,4829 dollar.

Rappelons les variations quotidiennes de la parité depuis le début de la semaine : lundi (+0,09%), mardi (0%), mercredi (+0,04%). Après une appréciation forte et quasi-continue qui a permis à la monnaie européenne de s'apprécier fortement de 10,80% contre le dollar depuis le début de l'année, la tendance haussière semble donc se calmer.

Il est vrai que les dernières statistiques ne sont pas si encourageantes, comme l'indice des directeurs d'achat (PMI) allemand qui a reculé au mois d'avril.

En outre, comme l'indiquaient ce matin les cambistes de Pictet & Cie, “la demande du consommateur européen reste fragile. C'est ce qui ressort de la publication des ventes de détail dans la zone euro, en forte baisse durant le mois de mars à - 1%, alors que les analystes attendaient +0,1%”.

La tendance n'est guère meilleure aux Etats-Unis où l'enquête ADP publiée hier n'a fait état que de 179.000 créations d'emplois au mois d'avril, contre des attentes de l'ordre de 198.000. Et en mars, ce chiffre était de 201.000. Pour ne rien arranger et contre toute attente, l'indice ISM des services s'est également contracté à 52,8 en avril, ”le niveau le plus bas depuis janvier 2010” selon Pictet.

Reste que la tension des taux courts amorcée par la BCE (1,25%) joue en contre le dollar, alors que les taux de la Fed (0-0,25%) n'ont, eux, toujours pas été relevés et que rien ne laisse entendre que tel sera le cas dans un avenir proche.

Stabilisé contre l'euro, le dollar est en revanche toujours à la peine contre la devise helvétique. “Mercredi aura à nouveau été une journée noire pour le dollar face au franc suisse”, commentaient d'ailleurs les spécialistes de Pictet. Le dollar a perdu 7,8% contre le franc depuis le début de l'année, alors que l'euro s'est repris de 2,25%. En cause : “l'anticipation des investisseurs d'une possible hausse des taux de la Banque nationale suisse a poussé le franc suisse vers le haut, et cette tendance ne devrait pas s'inverser pour le moment.”

La décision de la BCE, attendue dans moins d'une heure, ne devrait pas réserver un nouveau relèvement de taux. Mais après une nouvelle hausse de l'inflation, les commentaires de Jean-Claude Trichet seront suivis de près.

Sur l'agenda statistique américain, on attend cet après-midi les inscriptions hebdomadaires au chômage (prévision : 410.000 ; précédent : 429.000), ainsi que la productivité et le coût du travail pour le 1er trimestre.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI