Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Vers une stabilisation?

Morning Briefing : Vers une stabilisation?

Les marchés semblent partis pour un léger rebond ce matin.Les marchés semblent partis pour un léger rebond ce matin.

(Tradingsat.com) - Après 2 séances de consolidation consécutives, le CAC40 semble vouloir se stabiliser ce matin. Mais en attendant la BCE demain, le principal catalyseur reste le pétrole. Sa rechute a perturbé le marché, hier.

Tendance

Le CAC40 est demandé quasi-stable ce matin, à +4 points pour 4.408 points, après une consolidation de plus d’1% sur les 2 dernières journées. On est loin d’avoir soldé les gains de la semaine dernière, mais on a une nette phase de prises de profits. Les volumes augmentent un peu à 3,3 milliards d'euros.

La consolidation a été un peu plus franche du côté des marchés américains, avec -1,12% pour le S&P500. Même tendance du côté du Nikkei à Tokyo, -0,84% en clôture.

Catalyseurs

En attendant la BCE demain, fort peu d’éléments de nature à faire bouger le marché, hormis le pétrole encore une fois. Hier on a assisté aussi à un net mouvement de correction, qui a entraîné les indices à la baisse, le baril de brut léger américain WTI retombe du côté des 36 dollars, et le Brent retombe légèrement sous les 40.

Valeurs

Crédit Agricole

Le groupe a dévoilé les grandes lignes de son plan stratégique à 3 ans. Il compte sur des profits de 7,2 milliards d’euros à horizon 2019, dont 4,2 pour la seule structure cotée Crédit Agricole S.A, et un ratio Core Tier One qui atteindrait 16% contre 13,9 cette année, le tout via un plan d’économies qui atteindrait 900 millions d’euros annuels en 2019. 7,7 milliards d’euros d’investissement sont prévus dans l’intervalle.

Casino

Le groupe a annoncé un bénéfice opérationnel en forte baisse sur 2015, -35% à 1,45 milliard d’euros, mais globalement conforme aux attentes, conséquence en grande partie de la forte dégradation de ses activités au Brésil. Le dividende annuel est proposé stable à 3,12 euros. Casino confirme ses prévisions financières 2016 et table sur une stabilité de l’activité au 1er trimestre de l’année par rapport à fin 2015, avec une amélioration de l’activité en France.

Luxe

On suivra les éventuelles suites du feuilleton Burberry à Londres, alors qu’un mystérieux investisseur s’est emparé de 5% du capital. La banque HSBC, qui a été mandatée pour l’opération, refuse de donner l’identité de son client, alimentant les spéculations autour d’une montée au capital rampante d’une major du luxe, comme LVMH, ou d’un gros investissement chinois, le groupe réalisant 25% de ses ventes annuelles dans le pays et 10% à Hong Kong.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI