Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Morning Briefing : Quand les mauvaises nouvelles... redeviennent bonnes

Morning Briefing : Quand les mauvaises nouvelles... redeviennent bonnes

Paradoxe du moment : les mauvaises nouvelles entretiennent un climat positif.Paradoxe du moment : les mauvaises nouvelles entretiennent un climat positif.

(Tradingsat.com) - Le retournement de tendance spectaculaire vendredi sur les marchés devrait jouer les prolongations ce matin sur les marchés, hissant le CAC40 à nouveau au-dessus des 4500 points.

Tendance

Le CAC40 est demandé en hausse de 68 points à 4527 (Calls IGMarkets). On a terminé vendredi sur une hausse de 0.73%, après un retournement spectaculaire du marché en cours de séance, sur fond de chiffres américains de l'emploi, décevants.

Mais le yo-yo boursier habituel s'est à nouveau installé, déception fondamentale au début, puis remontée avec l'espoir que la FED du coup ne va pas toucher à ses taux en fin d'année au vu des statistiques. Le marché se remet à jouer les bonnes nouvelles issues des mauvaises.

Resultat à Wall Street, on a eu droit au plus fort retournement de tendance observé en une journée depuis 2011, sur le S&P500 on était à -1.5% en début de journée, avant de terminer à +1.43. On reste sur cette conviction que l'environnement va rester vraiment positif pour les actions ces prochains mois.

Belle hausse dans le sillage du pétrole, avec un Brent à 46.50 au fixing et un WTI à 45.50 dollars, mais l'Euro Dollar bouge peu à 1.1232, l'équilibre des forces maintient le niveau sans trop de changement pour le moment.

Ilustration de cette tendance positive, le Nikkei à Tokyo dépasse à nouveau les 18000 points à 7h30, pour la première fois depuis la mi-septembre : +1.7% à 18021 points.

Catalyseurs

Les investisseurs continuent à échafauder leurs scénarios autour de la FED, et au vu des mauvais chiffres américains de l'emploi, et d'indicateurs d'activité toujours problmatiques (tous les indices des directeurs d'achats régionaux, Chicago, New York, Philadelphie, Kansas City etc... sont à présent sous la barre d'expansion des 50), Wall Street se remet à parier qu'il n'y aura pas de relèvement des taux avant la fin de l'année, malgré les assurances de Janet Yellen. La majorité des analystes parie désormais sur mars 2016.

Autre source d'inspiration, la santé des entreprises. Et là le paysage est moins positif, on voit un nombre important d'avertissements sur résutats et de soucis divers du côté américain. Et du en Europe, on reste sur la tendance actuelle si on regarde bien les dernières prévisions de performances financières pour le 2ème trimestre, mais avec quelques signes préoccupants.

Sur les dernière projection des sociétés cotées au DJStoxx600 (grosses capitalisations et PME), on voit une rentabilité toujours sous pression, avec une hausse de 6.1% des bénéfices escomptée, contre +6.6% une semaine aupravant seulement. Alors que la croissance des chiffres d'affaires augmente un tout petit peu, passant de +0.05% à +0.1% en estimation révisée.

Si la politique monétaire de la BCE n'arrive pas à améliorer le profil à ce niveau-là, il faudra du coup attendre une inflexion nouvelle, peut-être un nouveau cycle d'actions musclées de type Quantitative Easing. Donc double-catalyseur positif pour les actions.

Valeurs

Thalès

Important contrat en Australie pour la fabrication de 1100 véhicules blindés légers, montant estimé 917 millions d'euros.

Havas

recomposition de portefeuille dans la Glaxie Bolloré, Havas reprend à la holding de tête l'institue CSA et l'Agence Inervalles, 16 millions deuros de marge brute cumulée.

Technip

Jefferies commence son suivi à l'achat, objectif 51 euros.

EdenRed

Le Crédit Suisse relève son opinion de sous-pondérer à neutre, mais abaisse son objectif de cours de 20 à 16 euros.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...