Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Le marché avide de mauvaises nouvelles...

Morning Briefing : Le marché avide de mauvaises nouvelles...

Wall Street se réjouit de résultats d'entreprises, pourtant mitigés pour la plupart.Wall Street se réjouit de résultats d'entreprises, pourtant mitigés pour la plupart.

(Tradingsat.com) - Les marchés sont repartis de l'avant sur un rebond assez sensible, alimenté par des considérations techniques, et par des resultats d'entreprise mitigés, de nature à confirmer que les banques centrales vont rester encore très souple pendant un bon moment.

Tendance

Le CAC40 est attendu sur une nouvelle progression à l'ouverture, au-delà des 4700 points, +45 à 4720 (Calls IGMarkets), et ce après une belle hausse hier, +1.44% à 4675.

Un rebond à la fois technique et fondamental, après 3 séances de baisse consécutives, une salve de résultats un peu plus positive que ces derniers jours, notamment en Europe, ainsi qu'une conviction que la FED va mettre plus de temps que prévu à remonter ses taux.

Donc un climat positif pour les actions, Wall Street s'en est fait l'écho avec +1.5% en clôture pour le SP500, et su vert partout en Asie ce matin, Tokyo prend 0.98% à 7h30, et Shanghai +0.4%.

L'euro est bien redescendu face au dollar à 1.1385.

Catalyseurs

Les investisseurs vont encore scruter les resultats d'entreprise aujourd'hui, moins nombreux, mais toujours avec à l'esprit la volonté que les mauvaises nouvelles deviennent bonnes pour les actions, notamment aux Etats-Unis.

Au vu des préoccupations de la FED, notamment en ce qui concerne à nouveau l'impact du dollar fort sur les performances d'entreprises, toute annonce de perspectives ternes en matière d'activité ou même de recul de chiffre d'affaires, va renforcer la conviction que la FED risque de ne rien faire avant la fin de l'année en matière de taux.

On aura d'ailleurs quelques statistiques à ce sujet cette après-midi, qui vont là aussi alimenter les spéculations, notamment la production industrielle américaine d'août et l'indice de confiance de l'Université du Michigan pour septembre.

En Europe en revanche on va guetter les chiffres d'inflation définitifs pour septembre, importants là aussi pour jauger l'attitude de la BCE, et renforcer au besoin le scénario d'une pousuite et d'une intensification du programme de quatitative easing.

Valeurs

Carrefour Le géant de la distribution publie un chiffre d'affaires du 3ème trimestre de 21.5 milliards d'euros, une croissance organique de 4.2%. Les ventes sont en hausse en France, +1.6%, +0.7% pour les hypermarchés, alors que les ventes à l'international gimpent nettement plus, +6.2%, notamment dopées par l'Europe du Sud. Carrefour se dit "à l'aise" avec les prévisions de marché 2015 en termes de rentabilité.

Rémy Cointreau Le groupe signe un trimestre avec un chiffre d'affaires en baisse de 3.2% à 277.5 millions d'euros, les ventes du cognac Remy Martin ne redécollent pas, -0.4% à taux de change constants sur la période, alors qu'elles redémarrent du côté des concurrents, notamment LVMH.

Nexans Le spécialiste du câble de cuivre à signé un chiffre d'affaires en baisse de 0.3% à 1.1 milliard d'euros, redressement de l'activité du côté des grands groupe énergétiques, mais la dégradation se poursuit dans l'industrie pétrolière et les mines. Le groupe, en l'absence de reprise de ses ventes en volumes, devra pursuivre sa restructuration, dont l'impact positif sera sensible sur le second semestre.

Nestlé Le géant suise a signé un chiffre d'affaires 9 mois en hausse un peu inférieur aux attentes, à 64.9 milliards de francs, et une croissance interne du coup en dessous des prévisions de marché à 4.2%. Du coup le groupe abaisse ses prévisions de croissance organique pour l'année, passant de 5 à 4.5%

Schlumberger Le parapétrolier a signé un bénéfice trimestriel de 989 millions de dollars, meilleur qu'attendu, notamment en augmentant sa profitabilité grâce à son plan de réduction de coûts, qui compense un peu la faiblesse de l'activité. Sur la même période le chiffre d'affaires chute de 33% à 8.5 milliards de dollars.

Rio Tinto Le minier géant a annoncé ce matin une hausse de 17% de ses livraisons de minerai de fer sur le 3ème trimestre, l'activité à l'aide de reprendre un peu, et le groupe se dit en mesure d'atteindre ses objectifs de production pour l'année, à savoir 340 millions de tonnes.

Semi-Conducteurs L'Américain AMD a aligné son 5ème trimestre d'affilée de baisse des bénéfices, avec une perte de 197 millions de dollars sur le trimestre écoulé, avec un chiffre d'affaires en chute de quasiment 26% sur la période. Malgré tout le titre était en hausse en après-bourse, +2.5%.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI