Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Le dollar, encore et toujours...

Morning Briefing : Le dollar, encore et toujours...

Le plus haut annuel signé par l'Euro-Dollar hier a destabilisé le marché.Le plus haut annuel signé par l'Euro-Dollar hier a destabilisé le marché.

(Tradingsat.com) - Alors que les marchés semblaient se satisfaire du niveau du dollar, ils ont rapidement déchanté devant un nouveau mouvement de baisse rapide. L’euro signe un nouveau plus haut annuel à 1,1389.

Tendance

Le CAC40 est attendu en baisse ce matin, -28 points pour 4357. Hier on a nettement perdu du terrain déjà -1,42%, en effaçant une grande partie du rebond d'avant-hier, sur des volumes légèrement supérieurs à 3,6 milliards d'euros.

Wall Street limite les dégâts à -0,2% pour le S&P500, mais on est toujours très proche des plus hauts annuels.

Mais forte baisse de l’indice Nikkei, qui recule de 3,55% en clôture , la cote japonaise qui souffre ce matin d’un mauvis indice PMI des directeurs d'achat, qui retombe sous la barre d'expansion des 50 en mars à 49,1, et des exportations à 46. C'est le plus lourd recul depuis 3 ans.

Catalyseurs

Autant les marchés avant-hier semblaient prendre acte du niveau actuel du dollar avec un euro à 1,13, là la devise américaine a encore baissé, mais trop vite et trop fort. On a quasiment touché 1,14 hier, avec un nouveau plus haut annuel à 1,1389. Et d'un coup les marchés redeviennent instables.

Encore une fois ce n'est pas tant l’orientation, les tendances, les gains ou les pertes en points qui comptent sur les marchés en ce moment, mais bien la violence des mouvements qui trouble les investisseurs.

Et le niveau du dollar sera encore le catalyseur du jour, avec un gros indicateur de nature à faire bouger les choses aujourd'hui, l'emploi américain. En cas de chiffres un peu décevant, tout de suite les investisseurs vont anticiper un biais encore plus accommodant de la part de la FED sur ses taux, et forcément ça risque d'accroître la tendance actuelle, et faire baisser le dollar.

Dans ce cas, l'euro-dollar pourrait retoucher 1,14, et même tenter 1,15. En revanche un chiffre d'emploi solide devrait calmer les choses et faire redescendre l'euro-dollar du côté de 1,13, niveau d'équilibre qui semble satisfaire tout le monde à court terme.

Valeurs

La cote parisienne souffrait en plus hier du décrochage du secteur télécoms, après le nouveau délai dans les négociations entre Orange et Bouygues autour de Bouygues télécom. Bouygues a cédé 3.6%, Iliad -2,7%, Orange -1,25% et Numericable SFR -1,8%. Un petit rebond est sans doute à anticiper aujourd’hui en attendant dimanche et une réponse définitive.

Accor

Peut-être une réaction à suivre au retrait du Chinois AngBang du dossier Starwood. Même si le chinois proposait la meilleure offre à 14 milliards de dollars, le groupe financier préfère se retirer, officiellement pour éviter un processus trop long et trop coûteux. Starwood qui a priori s'oriente désormais vers une alliance avec l'autre prédateur, Marriott.

Société Générale

Barclays rehausse son conseil de pondération égale à surpondérer.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI