Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Morgan stanley plus prudent sur les bancaires

Marché : Morgan stanley plus prudent sur les bancaires

tradingsat

(CercleFinance.com) - Morgan Stanley a révisé en baisse ses objectifs de cours sur les valeurs bancaires françaises en perspective d'un possible démantèlement de la zone euro.

Le bureau d'études estime au total entre sept milliards d'euros (sortie de la Grèce) et 54 milliards (départs de la Grèce, mais aussi du Portugal, de l'Irlande, de l'Espagne et de l'Italie) les besoins de capitaux qui se manifesteraient pour les banques françaises en fonction des différentes hypothèses retenues dans la dislocation de la zone euro.

Pour Morgan Stanley, BPCE et BNP Paribas seraient les deux établissements de l'Hexagone les plus solides, quelque soit le scénario final.

Pour se faire une idée de ce qui pourrait attendre l'Union monétaire européenne, les analystes dressent un parallèle avec la crise argentine de 2001 qui s'était caractérisée par (1) des retraits de dépôts, (2) un contrôle des capitaux, (3) une réglementation bancaire plus stricte, (4) un départ des banques étrangères et (5) un resserrement du crédit.

A partir de cette expérience, Morgan Stanley estime que la SG et le Crédit Agricole pourraient être amenés, dans le pire des cas, à se désengager de la Grèce en cas d'une sortie du pays de l'euro.

Morgan Stanley dégrade ainsi sa recommandation sur le titre SocGen de 'surpondérer' à 'pondérer en ligne' avec un objectif de cours ramené de 23 à 21 euros.

Sa valeur préférée au sein du secteur reste BNP Paribas.

'BNP est loin d'être immunisée contre le risque de la zone euro, du fait de son statut de grande banque étrangère, particulièrement en Italie et en Espagne, mais la banque semble plus résistante à des scénarios de stress avancés, en raison de sa solide base de capital et de sa situation de trésorerie', juge le bureau d'études.

Morgan Stanley, qui est à 'surpondérer' sur le titre BNP Paribas, abaisse son objectif de cours de 41,8 à 36,3 euros.

Sur Natixis, il maintient sa recommandation 'pondérer en ligne' avec un objectif de cours réduit de 2,53 à 2,31 euros.

Concernant Crédit Agricole, le bureau d'études est à 'sous-pondérer', avec un objectif de cours de 3,67 euros contre 4,18 euros précédemment.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...