Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Modeste rebond à la bourse de paris, edf a encore souffert

Marché : Modeste rebond à la bourse de paris, edf a encore souffert

Modeste rebond à la bourse de paris, edf a encore souffertModeste rebond à la bourse de paris, edf a encore souffert

(Tradingsat.com) - La Bourse de Pris a tenté de se redresser mercredi, péniblement, avant la décision de la BCE sur les taux, faisant grimper l'euro au-dessus des 1,43$. De son côté, le baril de brut a poursuivi sa remontée en direction des 109$ à New York, alors que les tensions restent vives au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

A noter également que le département américain de l'Energie a fait état mercredi de stocks commerciaux de brut américains hors réserves stratégiques en hausse de 2 millions de barils pour la semaine close le 1er avril, à 357,7 MB. Les stocks d'essence ont quant à eux diminué de 0,4 million de barils alors que les stocks de produits distillés ont progressé de 0,2 million de barils par rapport à la semaine précédente.

La prudence était donc de mise sur les marchés à la veille de la réunion de la Banque centrale européenne. Les investisseurs anticipent un relèvement des taux d'intérêt, le consensus visant une hausse d'un quart de point du principal taux directeur de la BCE à 1,25%. Le CAC 40 a clôturé en hausse de 0,2% à 4 048 points.

Hier soir, les "Minutes" de la Fed, compte-rendu de la dernière réunion du FOMC, n'ont fait que refléter une division au sein de la Réserve fédérale entre partisans et adversaires d'un resserrement monétaire d'ici la fin de l'année.

Sur le front des valeurs, c'est EDF qui a accusé la plus forte baisse du CAC 40 (-3,3%) après l'annonce, mardi, du gel du prix du gaz et de la limitation de la hausse de celui de l'électricité. Les autorités britanniques du nucléaire ont par ailleurs annoncé hier un report de leur décision sur une autorisation de principe de la technologie EPR proposée par les groupes Areva et EDF.

Du côté des brokers, Oddo a dégradé la valeur d'"Acheter" à "Neutre" en ramenant de 43 à 32 euros son objectif de cours. Notons également que Citigroup a réduit sa valorisation de 32 à 31 euros tout en confirmant une recommandation "Conserver".

A l'inverse, Société Générale a signé la plus forte hausse de l'indice phare avec un gain de 2,8% dans un secteur bancaire bien orienté. BNP Paribas a gagné 1,7% et Crédit Agricole +0,2%.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...