Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Microsoft : Une erreur de trop qui coûte 561 millions d'euros

Microsoft : Une erreur de trop qui coûte 561 millions d'euros

Entrée du campus de Microsoft en AllemagneEntrée du campus de Microsoft en Allemagne

(Tradingsat.com) - Alors que le Dow Jones continue ses prouesses à Wall Street en battant son précédent record, historique, le géant des logiciels Microsoft est à la peine, signant la plus forte baisse de l'indice phare américain (-1,2% à 28$).

C'est un véritable coup de massue pour Microsoft. La Commission européenne a en effet condamné la firme de Redmond à une amende de 733 millions de dollars (561 M€) pour ne pas avoir tenu sa promesse d'offrir aux utilisateurs de son système d'exploitation le choix du navigateur Internet, autre que celui fourni par défaut, Internet Explorer.

En 2009, Bruxelles avait rendu juridiquement contraignants les engagements proposés par le colosse de l'informatique, reprochant à Microsoft de biaiser la concurrence entre navigateurs en incorporant systématiquement son propre logiciel.

Une "infraction très grave"

Mais au lieu de proposer un écran multichoix leur permettant de sélectionner facilement un navigateur parmi plusieurs, Microsoft a imposé son propre logiciel à plus de 15 millions d'utilisateurs de Windows 7 à travers l'Europe, entre mai 2011 et juillet 2012.

De son côté, Microsoft a reconnu son "entière responsabilité pour cette erreur technique". C'est la première fois que la Commission doit sanctionner une entreprise pour cause de non-respect d'une décision comportant des engagements.

Cela "constitue une infraction très grave", selon le commissaire européen chargé de la Concurrence, Joaquin Almunia, qui a expliqué au cours d'une conférence de presse que le montant de l'amende avait été déterminé de manière à "dissuader ceux qui, à l'avenir, seraient tentés de ne pas respecter leurs engagements".

En théorie, Bruxelles aurait dû condamner la multinationale américaine à une amende égale à 10% de ses revenus annuels correspondant à la période de l'infraction, soit aux alentours de 700 M$ sur la base des comptes de l'exercice clos le 30 juin 2011.

Le montant est loin d'égaler celui de la plus forte amende individuelle infligée par la Commission européenne pour non-respect des règles de la concurrence, qui concernait Intel en 2009. Le numéro un mondial des microprocesseurs avait été condamné à payer 1,06 milliard d'euros. Mais si l'on ajoute cette amende aux précédentes infligées par la Commission à Microsoft, ce montant est largement dépassé.

L'entreprise avait en effet été condamnée en 2004 à payer 497 millions d'euros, puis en 2008 à 899 millions, ramenés ensuite à 860 millions, pour non respect des règles de la concurrence. Cela porte le total à près de 2 milliards d'euros en moins d'une décennie.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...