Bourse > Actualités > Points de marché > Marchés de taux : Comme si le weekend allait tout solutionner

Marchés de taux : Comme si le weekend allait tout solutionner

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés de taux se comportent comme s'ils avaient la certitude qu'une solution efficace et rassurante sera trouvée pour résoudre la crise chypriote ce week-end.

La sérénité ambiante vient cependant d'être troublée par une dégradation de notation dévoilée par Fitch vers 18H... et il ne s'agit de la dette de Chypre mais bien de la dette britannique qui demeure 'AAA' mais assortie d'une implication négative avec possibilité d'un abaissement à AA+ comme la France à brève échéance.

L'Angleterre va continuer de miser sur l'austérité (subie par la population) et la 'planche à billet' (pour compenser la baisse des taxes sur les entreprises à 20%): le résultat pourrait être moins de croissance et un creusement des déficits... mais David Cameron espère l'inverse.

Pour en revenir au suspens de la semaine...avec le pistolet de la BCE posé sur la tempe, le gouvernement chypriote a précipité l'annonce d'un plan B visant à renflouer les banques locales via un “fonds d'investissement de solidarité”.

Il se substituerait au projet si controversé de ponction (confiscation) de 6,75 à 9,9% des dépôts bancaire.
Cette solution serait particulièrement pénalisante pour les entreprises russes et a conduit Moscou à menacer de se délester d'une partie de ses réserves en euros.
Chypre envisage de nationaliser certains fonds de retraite et de gager sa future production gazière (aucune exploitation de ces ressources présumées n'existe actuellement, le gaz vendu actuellement étant exploité par l'italien ENI).
Mais ce 'package' ne convainc pas Standard and Poor's : l'agence a dégradé jeudi soir la dette chypriote à CCC, ce qui équivaut à considérer un défaut de paiement comme une hypothèse quasi-certaine.

Selon l'agence de notation, Chypre s'achemine très probablement vers une issue chaotique (faillite puis éviction de l'Eurozone).
L'Allemagne n'adhère pas non plus au plan présenté hier par Nicosie et juge qu'il s'agit d'un 'plan bâti sur du vent'.

Une restructuration des banques chypriotes “à l'espagnole” semble poindre à l'horizon... et de nombreux épargnants risquent d'y perdre des années d'économies, la garantie des capitaux n'allant pas au-delà de 100 000 euros en Zone euro.
Mais ce qui ne semble pas inquiéter les marchés de taux, c'est la perspective d'un 'bank run' mardi ou mercredi prochain lors de la réouverture des banques locales: manifestement, les opérateurs semblent estimer que les 3 jours à venir suffiront pour résoudre tous les problèmes.
Les taux longs se détentent en Italie (-0,05% à 4,525%), en Espagne (-0,06% à 4,86%) et même en Grèce (-0,04% à 11,88%).

Le recul surprise de l'indice IFO en Allemagne ne profite pas aux Bunds dont le rendement remonte à 1,379%.
Aux USA, les T-Bonds US se dégradent légèrement (de 1,91% vers 1,92%) alors que Wall Street efface ses pertes de la veille (retour de l'appétit pour le risque ?).


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI