Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Wall Street stable, le pétrole en soutien

Marché : Wall Street stable, le pétrole en soutien

Marché : Wall Street stable, le pétrole en soutienMarché : Wall Street stable, le pétrole en soutien

(Reuters) - La Bourse de New York évolue mercredi sans grand changement dans les premiers échanges de la dernière séance complète de cette semaine de Thanksgiving.

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 7,70 points, soit 0,03%, à 23.584,53. Le Standard & Poor's 500, plus large, est inchangé à 2.599,23, non loin du plus haut historique inscrit la veille à 2.601,19, et le Nasdaq Composite cède 0,03% à 6.861,27.

L'indice S&P de l'énergie gagne 0,42%, profitant de la nette hausse des cours du pétrole: le prix du baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a franchi pour la première fois depuis juillet 2015 la barre des 58 dollars.

A huit jours de la réunion ministérielle de l'Opep, qui pourrait prolonger l'accord d'encadrement de l'offre mondiale en vigueur depuis le début de l'année (), le marché pétrolier est soutenu par l'annonce d'une diminution des livraisons de la compagnie TransCanada sur le marché nord-américain, liée à un incident sur un oléoduc.

Au chapitre macroéconomique, les chiffres mensuels des commandes de biens durables publiés une heure avant l'ouverture montrent une baisse inattendue après trois mois consécutifs de progression.

Cet indicateur a fait perdre du terrain au dollar, qui cède 0,32% face à un panier de devises de référence. L'euro se traite à 1,1760 dollar.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage, elles, sont reparties à la baisse la semaine dernière, sans remettre en cause la tendance de fond favorable à l'emploi.

LE DÉPART DE MEG WHITMAN FAIT CHUTER HP ENTERPRISE

Les marchés financiers américains resteront fermés jeudi et ne rouvriront que pour une demi-séance vendredi. Une bonne partie des investisseurs devraient donc faire le pont.

Autre facteur incitant à la prudence: le marché attend à 19h00 GMT la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui pourrait lui fournir de nouveaux indices sur l'évolution des débats au sein de la banque centrale.

Aux valeurs, le géant des engins agricoles Deere & Co gagne 3,51% et a inscrit un record après ses résultats trimestriels, supérieurs au consensus.

Hewlett-Packard Enterprise cède 6,09% en réaction à l'annonce du départ de sa directrice générale, Meg Whitman, en poste depuis six ans, une nouvelle qui a éclipsé des résultats meilleurs qu'attendu.

HP, l'autre société née de la scission du groupe informatique, chute pour sa part de 5,03% après avoir raté le consensus.

Autre valeur technologique sanctionnée, Salesforce, le spécialiste des logiciels de gestion des forces de ventes et de la relation client, abandonne 1,41%, ses prévisions pour le trimestre en cours étant inférieures aux estimations de Wall Street.

Au moment de l'ouverture de Wall Street, les places boursières européennes évoluaient dans le vert à l'exception de Francfort (-0,23%), pénalisée par l'incertitude politique: l'indice Stoxx 600 gagnait 0,33%, le CAC 40 à Paris 0,37% et le FTSE 100 à Londres 0,48%.

Ce dernier a brièvement profité de la baisse de la livre sterling après le discours sur le budget du ministre britannique des Finances, Philip Hammond, et la révision à la baisse des prévisions de croissance de Londres.

(Marc Angrand, édité par Patrick Vignal)

Copyright © 2017 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...