Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Wall Street a clôturé à un nouveau sommet

Marché : Wall Street a clôturé à un nouveau sommet

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a clôturé à un nouveau sommet depuis octobre 2007 mercredi soir: le Dow Jones s'est envolé de +1,26% vers 14.075Pts (meilleure clôture annuelle et 4ème meilleure clôture de tous les temps après 14.164 (le 9/10/2007), 14.093 (le 2/10/2007) et 14.087Pts (le 12/10/227) et le Nasdaq 1,04% à 3.162Pts.

Le Standard and Poor's réalise un score identique au 'Dow' pour en terminer à 1.516Pts (à 1% de son zénith annuel).

Mais tout ceci apparaît presque banal en comparaison de la 'furia haussière' de près de +3% du 'Dow Transport' qui a testé les 6.000Pts peu avant la clôture pour la seconde fois de son histoire : aucune statistique publiée ce mercredi (ni la veille) aux Etats Unis n'explique pourtant un tel score fleuve.
A ce stade, ce n'est plus de l'appétit pour le risque, c'est de la boulimie !

Très concrètement, les investisseurs n'avaient guère réagi à 14H30 lors de la parution d'un indice des commandes de biens durables en repli de -5,3% aux USA en janvier et pas davantage vers 16H à la hausse de +4,3% des promesses d'achat de logements neufs (le 'S&P' engrangeait +0,19% supplémentaires en 20 minutes, cela n'a rien d'un feu d'artifices).

Bien entendu après coup, des chiffres assez banals et ignorés lors de leur parution sont 'montés en épingle' pour tenter d'expliquer que Wall Street s'envole sur une succession de 'stats' enthousiasmantes.

Mais la plupart des commentaires glanés sur les médias anglo-saxons à l clôture de Wall Street invoquent la volonté de Ben Bernanke de sortir du 'quantitative easing' en douceur et de prolonger aussi longtemps que possible le 'QE-3'.Seon le patron de la FED, la flambée des indices boursiers (+14,% sur le 'Dow Transport' en 2 mois, +23% depuis mi-novembre) ne saurait être qualifiée de 'bulle' même si les cours apparaissent largement déconnectés de la conjoncture internationale et du taux de progression des bénéfices).

Le patron de la FED confirme que le bilan des 'QE' est positif et qu'il n'y a aucune raison de changer de statégie...et c'est exactement ce que les marchés applaudissent depuis des mois: y a t'il seulement 5% d'opérateurs qui pensent que la FED pourrait cesser ses rachats brutalement et sans 'préparer' les marchés à une extinction progressive du 'QE' ?
Les marchés se cherchaient manifestement un prétexte pour rebondir après deux séances de grande nervosité.
A Wall Street, les pertes n'ont pas dépassé les 1,5% lundi et elles ont été effacées en moins de 48H.

Cette remontée à marche forcée tombe au meilleur moment puisque le mois de février s'achève demain: encore un petit effort et ce 28 févrir sera marqué par un nouveau record absolu sur le Dow Jones... avec zéro de croissance au 4ème trimestre 2012 et +1,8% à +2% anticipé au 1er trimestre 2013: en 2007, la croissance était juste deux fois plus forte et Wall Street n'avait pas à se proccuper du niveau de sa dette ni du risque d'un 'fiscal cliff' au cours des prochaines 48H.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI