Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : W Street réagit négativement aux 'minutes' de la Fed

Marché : W Street réagit négativement aux 'minutes' de la Fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street réagit négativement aux 'minutes' de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine: le Dow Jones perd plus de 110Pts (-0,78%) et enfonce sa MM20 pour la première fois depuis le 26 décembre dernier.

La FED laisse donc transparaître de sérieuses divergences de vision et de stratégie entre ses membres, certains d'entre eux suggérant de ralentir le rythme des rachats d'actifs, voire même de les interrompre.

Des membres du comité de politique monétaire réclament une 'évaluation' l'efficacité, des coûts et des risques du programme de rachats d'actifs aussi connu sous l'appellation 'QE-3'.

Mais de nombreux commentateurs estiment que ce ne sont que des arguties et que c'est la ligne 'Bernanke/Yellen' qui va continuer de prévaloir, de telle sorte que la FED n'est pas prête de retirer le 'bol de punch' qui ennivre et euphorise les marchés.

Les mesures 'non conventionnelles' devraient donc être maintenues tant que les perspectives en matière d'emploi ne seront pas 'significativement améliorées'... même si cela ne convainc pas tout le monde parmi les collègues de Ben Bernanke.

Même si la FED avait continué de montrer un front uni, les marchés US étaient à la merci d'une correction après une ascension de près de +7% depuis le 1er janvier pour les 3 grands indices et même +12 et +14% pour le Russel-2000 et le 'Dow Transport' respectivement.

Le 'S&P' a reperdu -1,25% ce mercredi et effacé tout le terrain gagné depuis le 6 février (l'indice retombe également au contact de sa MM20). Une lourde correction a frappé les constructeurs de maisons individuelles (Toll Brothers -9%, Lennar -6,9%, Pulte Group et Beazer Homes -6,5%, DR Horton -5,8%), après des chiffres immobiliers décevants.

Les mises en chantier de janvier publiés à 14h30 ont déjoué les anticipations optimistes (décembre avait été étrangement 'bullish') avec un recul de 8,5% à 890.000 au lieu d'une hausse à 920.000 tandis que les permis de construire progressaient comme prévu de +1,8%.

La journée a surtout été marqué par une brutale correction dans le secteur des matières premières qui serait liée d'après certaines 'rumeurs' (toujours difficiles à vérifier) aux difficultés rencontrées par un gros 'hedge fund' gérant d'importantes positions à terme sur les dérivés de 'commodities'.

Des liquidations massives seraient responsables du plongeon de -2,3% du pétrole sur le NYMEX (sous les 94,3$ alors qu'un changement d'échéance avait lieu ce mercredi), de -2,5% de l'Or (qui finit au plus bas à 1.563$, sous le support des 1.580$) puis surtout de l'argent métal qui s'effondre de -5% vers 28,5$ contre 29,6$ à l'ouverture.

Les parapétrolières et les minières ont subi de lourds dégagement, à l'image de Devon -6,6%, Valero et Freeport -6%, Newmont Mining -5,5%, Clifs Natural -4,9%, Noble -4,6%, Vulcan et Anadarko -4,5%.

Le Nasdaq a chuté de -1,54% et finit au plus bas du jour à 3.164Pts: le 'Composite' a été plombé par Garmin -9,4%, Staples -7,2%, Seagate -4,9%, AMD -4,25%, Baidu -4,1%, Sandisk -3,1%, Akamai -3,1%, Micron -3%.
Parmi les rares rescapés, Joy Global +2,7%, Alexion Pharma +1,3%, Aflac et Express Scripts +0,5%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...