Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : W Street n'a pas réussi à se 'découpler' de l'Europe

Marché : W Street n'a pas réussi à se 'découpler' de l'Europe

tradingsat

(CercleFinance.com) - La parution de commandes à l'industrie américaine (conformes aux anticipations à +2,1%) avait soutenu initialement la tendance à Wall Street (qui progressait tranquillement de +0,6% vers 17H) mais un revirement à la baisse s'est enclenché à partir de 18H et la glissade s'est accélérée jusque vers 20H30 (les indices US perdaient alors 0,5% en moyenne).

Quelques rachats sans conviction ont permis de réduire un peu les pertes mais il apparaît clairement que Wall Street n'a pas réussi à se 'découpler' de l'Europe (en repli de -0,75% ce mardi).

Le Dow Jones a lâché -0,29% à 14.932, le Nasdaq -0,04% et le S&P500 -0,06% 1.614Pts... et le VIX a fini quasiment inchangé à 16,5.
Pour avoir bien observé le fil des actualités en fin de journée, il est assez difficile d'identifier un catalyseur pour expliquer le repli du marché américain

Les commandes à l'industrie américaine sont ressorties en ligne avec le consensus qui tablait sur une hausse de l'ordre de 2%. Hors matériel de transport, secteur particulièrement volatil, elles se sont accrues de seulement 0,6% en mai.
Les analystes jugent cependant que de telles 'stats' plaident plutôt en faveur de l'arrêt progressif des injonctions de liquidités de la Réserve Fédérale dans les mois à venir.

Un sentiment renforcé par les déclaration de William Dudley (président de l'antenne régionale de la FED de New York) qui s'est dit optimiste sur la poursuite de l'accélération de l'économie américaine en 2014.

Certains stratèges expliquent également que des opérateurs ont commencé à s'alléger en prévision d'un 'pont' de 4 jours (pour la fête nationale): le marché sera certes ouve
53c
rt vendredi mais il y aura pas mal de monde en congé.
Wall Street fermera dès ce mercredi après-midi puis toute la journée de jeudi naturellement: ils ne veulent pas courir le risque d'un surcroît de volatilité avec la conférence de presse de Mario Draghi jeudi puis les chiffres de l'emploi US vendredi (165.000 créations d'emploi attendu, taux de chômage à 7,5 ou inchangé à 7,6%).

Vu les scores proches de l'équilibre du Nasdaq et du 'S&P', il n'est guère surprenant que peu de valeurs affichent des écarts spectaculaire: parmi les vedettes du jour, on notait Ford +2,8%, Apple +2,3% à 427$, JP Morgan +1,3%.
Côté replis: General Electric -1,9%, Facebook -1,6%, Microsoft -1,2%, Yahoo -1%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI